Un petit bouleau pour de grands bienfaits…!

Par défaut

image

Chaque année, j’entreprends un cure de sève de bouleau qui, suivant la  météo, peut se dérouler fin mars, début avril. En ce moment, la nature nous livre ses bienfaits à travers ce liquide souverain, en voici les secrets:

Cette cure est mon élixir de printemps qui élimine les toxines accumulées en hiver.

SES BIENFAITS: Nettoie, draine et élimine les déchets organiques provenant des émonctoires (foie, pancréas, reins, peau):

🍃 Elle est un drainant de l’organisme car elle active la diurèse et l’élimination des déchets organiques (acide urique, urée, cholestérol, œdèmes, cellulite).

🍃 Elle est vermifuge, détersive et anti lithiase (maladies de peau, rétention d’eau).

🍃 Elle stimule l‘immunité (augmentation de l’immunoglobuline).

🍃 Elle a une action anti-inflammatoire (problèmes rhumatismaux).

image
Cette sève  est une eau vivante, c’est le « champagne » du bouleau, une explosion de richesses naturelles:

🔎 Le manganèse apaise l’arthrose et les allergies.

🔎 Le magnésium et Le lithium régulent l’humeur et combattent les petites dépressions.

🔎 Le silicium utile pour les articulations et contre l’ostéoporose,

🔎 Le potassium équilibre le rythme cardiaque et la circulation sanguine.

🔎 Le calcium et Le phosphore renforce dents et os.

🔎 La vitamine C et Le sélénium sont des antioxydants  aidant le stress oxydatif causé par les radicaux libres (vieillissement).

🔎 La quercetine  aide la tension artérielle et la circulation sanguine.

🔎 La Bétuline aide les artères à s’assouplir, c’est également une insulinothérapie.

🚨 Contient de l’acide salicylique (aspirine)

La teneur des oligo-éléments  éléments de la sève de bouleau dépend du biotope (qualité du sol et de l’environnement où se développe  l’arbre).

image

Le bouleau fait partie de la famille des bétulacées. Il est exigeant en lumière, cet arbre léger,  gracieux et rustique s’adapte à tous les sols et toutes les météos même si sa prédilection va vers les terrains meubles et légers. Ce sont 25 espèces qui poussent dans les régions froides et tempérées de l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Asie centrale et septentrionale. C’est l’arbre indigène du grand Nord, du Groenland à l’Islande .

🎬 Sa récolte vaut un film: http://youtu.be/qCT7gBKREcM👈

UN PEU D’HISTOIRE:

Le nom bouleau (betula) provient de Betul qui est le nom de baptême qu’avaient donné les Celtes à cet arbre qu’ils associaient au dieu Thunar et qui représente le retour du printemps. Il symbolise également la jeune fille en Europe occidentale et en Asie centrale.                                                                                                                          C’est l’arbre sacré des sibériens qui le représente comme l’axe du monde et pour eux c’est un arbre cosmique, bien souvent planté au centre de la yourte (leur tente) dans l’axe de l’étoile polaire.

image

ILS EN PARLENT:

L’utilisation thérapeutique  de la sève  remonte au 12ème siècle par  Sainte Hildegarde ; en 1350 le Chanoine de Ratisbonne, en 1565 par le Docteur Matthiole puis vers 1600 par le docteur Bruxellois J.B. van Helmont. Trois siècles plus tard, le chirurgien militaire de l’armée de Napoléon, l’utilisait pour les rhumatismes, la goutte, les maladies de peau et les embarras de la vessie.

Ainsi, l’arbre est proclamé, aux 17 et 18 ème siècles, l’arbre néphrétique d’Europe et on vantera ses vertus longtemps.  En  1897 Winternitz a constaté des bienfaits rénaux  puis les Docteurs Leclerc et Artault de Vevey l’ont mentionné pour soulager les rétentions uriques, le cholestérol, les vertiges, la cellulite…

Plus récemment,  le Docteur Quinton souligne la ressemblance de la composition entre le milieu marin et notre milieu extra cellulaire alors que Mr Bogolmoletz en 1950, président de l’académie des sciences d’Ukraine, souligne que le prolongement de la vie et la lutte contre le vieillissement sont subordonnés à l’assainissement et au renouvellement du milieu intérieur donc de l’eau intra et extra cellulaire .                                                                                                           En résumé, la sève de bouleau possède suffisamment d’énergie pour régénérer notre eau intracellulaire .

image                  SON UTILISATION :

*  La cure doit durer au minimum 3 semaines et lorsque le besoin d’épuration et de drainage est fortement ressenti, on répétera la cure une, voire deux fois au cours du printemps après une pause d’une semaine.

*  La posologie est d’une cuillère à soupe de sève dans un verre d’eau, trois fois par jour, avant le repas.

*  Pour une cure de sève fraîche de bouleau comme apport minéralisant, je vous recommande de prendre 1 verre (à moutarde) par jour, le matin, à jeun  pendant 3 semaines.

*  Voir la posologie à l’achat du produit de préférence bio: en parapharmacie (👉🏽Biolife) ou magasins bio (Biocoop, La vie claire, Naturalia…) ou directement chez les producteurs comme (tête d’ortie 👈🏽 ou 👉🏽fée nature …)

*  On peut la consommer seule ou en synergie avec des bourgeons  (gemmothérapie👈🏽) pour des bénéfices supplémentaires comme le frêne, le cassis, la vigne …

En essayant ce breuvage, très agréable au demeurant, votre corps vous remerciera.

image

COMMENTAIRES: N’hésitez pas, laissez moi un commentaire pour des renseignements supplémentaires ou personnalisés. Et vous, avez vous entamé une cure de bouleau..?.non pas de boulot! Ça, c’est une sinécure😉.   À bientôt. Cat.

Hygièniste-naturopathe, éducatrice yoga enfants…

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s