Archives de Catégorie: Bonheur

L’écologie des émotions

Par défaut

Lorsque l’on étudie la phytothérapie, on étudie le biotope de la plante. Celle-ci se développe différemment suivant la qualité de la terre, les éléments, la météo (soleil, vent, pluie…), le lieu géographique, l’altitude mais aussi les pesticides … La flore a besoin de cette énergie qui fluctue sans discontinuer tout au long de sa vie. L’environnement et l’écologie jouent donc un rôle immense sur les organismes et par contre coup sur leurs existences.

En faisant une analogie entre l’être humain et la plante, je constate que notre énergie pourrait se nourrir de nos émotions. Celles-ci nous font grandir ou nous asphyxient car chaque moment de notre vie, même le plus anodin, est émotion !

L’ÉMOTION SERAIT-IL NOTRE BIOTOPE ?

Comment savoir reconnaître une émotion ?

L’émotion n’est pas durable et elle est souvent visible tandis que le sentiment peut durer et il n’est pas forcément visible.

Mode d’emploi de l’émotion :

Il est important de savoir reconnaître et mettre un mot sur ses émotions (positives ou négatives) pour ne pas se laisser submerger et éclater. À partir du moment où on a compris le mécanisme de l’émotion qui nous envahit, il suffit d’apprendre à l’amadouer pour en passer maître. Ainsi des exercices existent et ceux-ci sont uniques à chacun puisque nous sommes tous uniques. Alors, écoute ton corps!

Une fois avoir détecté cette émotion envahissante dans nos pensées et dans notre corps, il faut lui trouver un nom ou l’associer à une couleur. Seras-tu colère ou fureur ou agacement ? Es tu rouge, cramoisi ou orange ?

Une fois cette émotion nommée, tu peux l’accepter en lui faisant une petite place en toi et lui demander comment et pourquoi elle est arrivée là…! Car plus tu lutteras et moins tu trouveras l’issu…

Une fois réalisé l’historique, tu peux prendre soin de toi en détectant ce grondement qui règne dans ton ventre et qui ne va pas faire avancer quoique ce soit. Cette colère est stérile et te fera plus de mal qu’autre chose.

Une fois cette colère dépistée, tu peux peut-être en tirer une force car savoir dompter ses émotions change ta vie. Peut-être en tireras tu un côté constructif en t’investissant dans une activité !?

Les activités dérivatives sont  corporelles comme le yoga, l’alimentation, le sport, la méditation … ou intellectuelles comme lire, voyager, écrire, dessiner, créer … ou aider les autres!

Dans tous les cas, il faut savoir parler, échanger pour ne pas se renfermer et aimer pour mieux s’aimer

Savez vous écouter vos émotions ? Quelle est votre couleur ?

YogaCat Naturopathe

 

 

 

 

Publicités

Le manque de confiance en soi

Par défaut

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, alors essayer la routine, elle est mortelle ! Paulo Coelho

A la manière de ce petit oiseau, j’ai toujours eu besoin de me forcer pour sortir de ma zone de confort ! Voilà une jolie phrase que je traduirais par « Se donner un coup de pied au derrière « . Bien moins chic mais tellement parlant !

Je crois avoir beaucoup de « bleus » sur mon postérieur comme:

  •  Manquer d’estime de soi.
  •  Vouloir prouver aux autres quelque chose.
  • Attendre une appréciation ou une désapprobation.
  • Avoir les jambes flageolantes lors d’un entretien.
  • Se défiler pour ne pas aller passer un examen ou un concours.
  • Être stressée avant un rendez-vous au point de dire quelques bêtises dépassant la pensée.
  • Se sentir toucher profondément par certaines paroles qui peuvent paraître anodines.
  • Se mettre à l’arrière sur scène lors de spectacles de danse.
  • Devoir se défendre en fournissant maintes explications.
  • Transpirer style une cascade lors d’un entretien.
  • Avoir envie de donner un avis et le regretter tout aussitôt.
  • Avoir la voix qui tremble ou une boule à la gorge lors d’interrogations orales.
  • Avoir la sensation de ne pas toujours être à sa place.
  • Avoir l’impression de courir après le coche sans l’attraper.
  • Se trouver mille défauts.
  • Passer certaines nuits perturbées par des réveils incongrus où la pensée joue au yo-yo.
  • Paraître  bourru…!

En bref, le manque de confiance en soi est une empreinte qui marque au fer rouge toute une vie. Le plus souvent, on fait tout pour rendre cet état invisible aux yeux des autres. Paraître décontracté est un exercice d’équilibriste stressant; un pas de côté et c’est le vide alors il faut trouver des façons d’aménager ces moments.

                                              Mes parades sont:

Dans l’armoire ayurvédique 👈🏼 (médecine holistique indienne datant de plus de 3000 ans avant notre ère et reconnue par l’OMS). Je vous ai déjà parlé, entre autres,  du 👉🏼 curcuma, du 👉🏼 Basilic tulsi

Je vous présente une plante qui joue un rôle prépondérant en permettant de lâcher prise. Il s’agit de l’ashwagandha ( whitania somnifera), en sanskrit son nom signifie « comme le cheval ».

Une ruade contre un coup pied au derrière ? Voici un tour de manège pour cette plante qui s’appelle également ginseng indien:

L’ashwagandha est une plante adaptogène qui permet de s’adapter quelque soit le stress. Elle est « rasayana » car elle réchauffe et régénère. Parfaite pour calmer en cas d’insomnies causées par le stress. Elle permet également de repousser les défis en apportant la vitalité et diminue le cortisol. Elle est composée entre autre de fer, d’  alcaloïdes, de phytostérols, d’acides aminées comme le tryptophane 👈🏼

  • Combat les états d’anxiété.
  • Parfaite pour les états dépressifs, compulsifs, burn out, manque de concentration ou hyperactivité chez l’enfant.
  • Fontaine de jouvence et action antioxydante pour les problèmes articulaires, musculaires, osseux ainsi que les maladies dégénératives et Alzheimer.
  • Régule Le système immunitaire durant des maladies auto-immunes notamment pour la polyarthrite rhumatoïde.
  • Chasse la fatigue durant la chimiothérapie et permet à un sportif de s’entraîner plus longtemps.
  • Elle est cortisone like.

⛔️ Ne surtout pas l’utiliser :

  • chez la femme enceinte ou allaitante.
  • chez les sujets atteints d’hyperthyroïdie
  • avec des antidépresseurs et des somnifères.
  • si en excès de fer.

Mon conseil : Je vous la propose en gélules Bio comme celles de Be-life. Mais on peut la consommer également en décoction de racine, en teinture mère ou en poudre à mettre dans du ghee 👈🏼 ou dans du miel 👈🏼 car son goût est très fort et prononcé.

Et vous, quels moyens utilisez-vous quand votre quotidien est instable et que vous vous faites des « croc-en-jambe » du cerveau ?

YogaCat Naturopathe

Le livre du dos

Par défaut

« Votre colonne vertébrale est le mat du navire qui vous conduit d’une rive à l’autre de la vie. »

Vous en avez plein le dos ? C’est peut-être le moment de choisir votre résolution de l’année 2018 et de prendre soin de vous et plus particulièrement de votre dos. Cet endroit du corps que l’on ne voit pas, que l’on a tendance à oublier et qui se rappelle cruellement à vous puisqu’il est le siège de nos émotions. La colonne vertébrale est votre fil d’Ariane alors il est important d’être délicat avec ce chef qui orchestre d’une main de maître votre état général. 

Guy Roulier, expert du dos, ostéopathe et kinésithérapeute, veille à l’entretien de votre dos. Son livre balaye très largement tous les aspects du dos suivant la morphologie, l’âge, le tempérament et le vécu de chacun. Il offre des exercices élémentaires mais Ô combien efficaces pour retrouver de la mobilité. Mais surtout, il dresse un tableau complet de l’hygiène de vie idéale et susceptible de faire que votre dos ne soit plus un fardeau.

Ce livre est comme une bouée pour tous ceux qui souffrent d’un des maux du siècle le plus ravageur. Sa méthode naturelle de régénération et de revitalisation va permettre d’entrevoir une issue à tous ceux qui souffrent de mal-être comme le stress accompagné bien souvent de spasmophilie (syndrome du mal partout), de lombalgies, de névralgies, d’arthrose, de dorsalgies diverses, de hernie, d’épiphysite vertébrale, de sciatique, de cruralgie mais aussi de scoliose, de lordose…

Votre corps est holistique à l’image de ce livre. Apprendre à savoir se servir de ce mécanisme sophistiqué passe par l’anatomie, la vôtre. Notre colonne vertébrale est le tableau électrique de notre corps et Guy Roulier s’emploie à la décrire avec dextérité et justesse. Les vertèbres ont une correspondance avec les organes ainsi en prenant soin des unes, nous prenons soin des autres. Nous ne faisons qu’un et tout est imbriqué, ainsi le psychisme, l’hérédité, l’enfance, l’alimentation, la respiration, l’environnement côtoient l’énergie vitale et la morphologie.

Pour préserver ses vertèbres, il faut tester puis évaluer votre état du moment et faire un bilan ou un dépistage auprès d’un spécialiste.

Et vous, où en êtes vous ? Est-ce que votre chère colonne se présente sous son plus beau jour ?

Non !!! Votre tempérament stressé s’exprime par votre corps, alors offrez lui des exercices pour le reprogrammer et le renforcer. Guy Roulier explique les gestes et les habitudes posturales quotidiennes pour favoriser la longévité de votre corps durant toutes les étapes et les accidents de la vie ainsi que durant la grossesse et l’accouchement. Des indications sur une alimentation plus saine, des compléments alimentaires, des alternatives naturelles, des massages vous sont prescrits à travers cette « bible » du dos. Enfin, pour les cas les plus graves, la chirurgie et l’allopathie sont là pour une prise en charge globale.

Je vous laisse vous pencher de plus près sur ces pages qui provoqueront un grand déclic pour un petit clic…!

📚 Les conseils de L’essen-ciel:

  •  Le livre du dos (Comment défendre, protéger et soigner la colonne vertébrale) Guy Roulier Ed. Dangles (Nouvelle édition revue et augmentée).
  • Le club du dos: http://www.naturemania.fr
  • Vidéos adaptées à chaque problème: http://www.youtube.com/user/GuyRoulier
  • Formation pour professionnels de santé durable: Institut européen et de formation à la santé durable 5 rue Hanneloup 49100 Angers.
  • Le site 👉🏼 Boutique Pleine vie pour trouver 👉🏼 « Le livre du dos  mais aussi pour découvrir des soldes sur différents articles santé.

Se tenir plus droit permet d’appréhender la vie avec un meilleur équilibre.  Je sens que ce livre arrive à brûle-pourpoint pour que votre année commence d’un bon pas, non ?

YogaCat Naturopathe

Le mimosa, soleil de l’hiver

Par défaut

Ma région est riche de senteurs toutes plus agréables les unes que les autres (👉🏼 rose centifolia, 👉🏼 jasmin, iris, mimosa, violette,👉🏼 citonnier, oranger, 👉🏼 lavande …). Ainsi, ce lieu a été choisi par les parfumeurs pour implanter leurs distilleries et des « nez » ont fleuri.

Ces fleurs et leurs parfums ont éveillé, également, l’envie à une de mes gentilles connaissances, enseignante (Simone Righetti) de créer des « Contes parfumés« . Je vous offre l’un d’eux pour vous souhaiter UNE TRÈS BONNE ANNÉE alors que cette étoile dorée commence déjà à pointer son nez.

                        LE MENDIANT ET LE MIMOSA

Gaspard et sa femme Baptistine, une fois encore, se querellaient.

Se reposer, se reposer, grognait Gaspard. Ce n’est pas en se reposant que les écus entrent dans la bourse. Notre terre est ingrate et donne peu. Même en la travaillant sans arrêt comme je le fais, c’est tout juste si elle nous nourrit ! Autre que se reposer! Si je t’écoutais, c’est pour le coup que nos affaires iraient mal!

Travailler, travailler sans jamais souffler, sans respirer un peu, sans regarder le paysage ni écouter les oiseaux ! Trimer du matin au soir, est-ce une vie, je te le demande ? Tu es une bête de somme et tu veux faire de moi ton bourricot. Et pour quel résultat?

C’était un soir de janvier, sombre et froid plus que de coutume. Devant leur feu qui flambait dur, les deux époux se disputaient, chacun essayant de couvrir la voix de l’autre. Soudain, ils se turent. Quelqu’un cognait à la porte. C’était un pauvre mendiant, boiteux, galeux, affamé.

Je vous en prie, bonnes gens, donnez moi à manger. Je suis à bout de force. Mes jambes ne me tiennent plus. La nuit tombe, je ne sais où aller…

Déjà Gaspard se préparait, d’une bourrade, à renvoyer l’homme à la nuit sombre d’où il venait. Mais voilà que Baptistine l’attirait vers la cheminée, le faisait asseoir et lui tendait un grand bol de soupe chaude.

Gaspard fut tellement ébahi de voir sa femme agir contre sa volonté, qu’il demeura bouche bée.

Réchauffez-vous, brave homme, dit-elle. vous passerez la nuit dans la grange. Il y fait chaud.

Le mendiant remercia, ému d’une telle sollicitude.  Gaspard adressait à sa femme des regards foudroyants et toutes sortes de signes rageurs. Sans paraître le remarquer, le vagabond s’en fut se coucher dans la grange. Quant au couple, il passa la nuit à se chamailler. Gaspard n’en revenait pas de voir ainsi Baptistine lui tenir tête. Celle-ci était en pleine révolte et bien décidée à imposer enfin sa loi.

Le lendemain, quelle ne fut pas leur surprise en voyant entrer le mendiant. Était ce bien le même ? Il n’était plus boiteux, ni galeux, ni affamé. Sa taille s’était redressée. C’était maintenant un bel homme bien vêtu qui leur parlait d’une voix profonde: 

– Je vous remercie, mes amis, de votre hospitalité. Il se trouve que j’ai quelques pouvoirs, car je suis le génie des collines. Faites un vœu, un SEUL. Je vous promets qu’il sera exaucé. Mettez vous d’accord et demandez ce qu’il vous plaira avant le lever du soleil.

Le génie des collines disparut à leurs regards.

Et naturellement, les époux n’étaient pas d’accord. Gaspard voulait des pièces d’or, une grande quantité de pièces d’or. Baptistine voulait un peu de douceur et de beauté dans sa vie si dure. Elle demandait autour de sa maison, un bois d’arbres fleuris.

– Tu es folle, clamait Gaspard. Nous avons une occasion en or, de devenir riches pour de bon, et toi tu gâches tout avec des sornettes complètement ridicules.

Baptistine n’en démordait pas. Elle voulait un bois d’arbres fleuris autour de sa maison. La nuit était bien avancée, qu’ils étaient toujours là à se contredire. Finalement Gaspard, voyant le jour se lever, décida de composer.

-Ecoute, moi je veux l’or, toi tu veux les arbres. Demandons des arbres couverts d’or. Nous serons contents touts les deux.

Baptistine réfléchit un moment et finit par céder. Ensemble, d’une seule voix, ils formulèrent leur vœu.

Le lendemain matin, une odeur délicieuse les éveilla. Quelle surprise en découvrant leur maison entourée d’une forêt d’arbres dont les branches ployaient sous le poids de belles grappes jaune d’or … UNE FORÊT DE MIMOSAS !

Vous pensez si Gaspard était furieux et Baptistine aux anges ! Mais déjà tout le pays était au courant. Chacun voulait, en cette saison froide, une touffe dorée que Baptistine leur cueillit volontiers.

Peu à peu, toute la colline, qui s’appelaient Tanneron, se couvrit de mimosas et se mit à embaumer. Gaspard et Baptistine soignèrent les arbres, récoltèrent les fleurs, en expédièrent dans les pays froids où les gens respireraient avec délice ce parfum ensoleillé.

La vie du couple fut transformée et Gaspard, obligé de reconnaître que la joie et la beauté sont nécessaires à la vie, au moins autant que les écus. (Simone Righetti)

Ce conte donne à réfléchir sur le sens que l’on souhaite donner à son existence. Parfois, il faut savoir écouter la petite étincelle qui pointe son nez. Regardez bien autour de vous, une vie dorée provient parfois des petites choses qui nous entourent. 

Cette boule dorée cueillie sur l’acacia deabalta offre un absolue de mimosa qui procure une sensation de réconfort et de paix. Mais peut-être que ce conte fleuri et parfumé vous déclenche un autre sentiment  !? Offrez nous, en partage, votre ressenti………Cat.

Votre arbre de vie

Par défaut

Le jour vous ouvre ses bras et en levant votre nez vers le ciel, sachez apprécier ce moment et quelle que soit la météo ! N’oubliez pas d’écouter la nature. Vous êtes en vacances? Alors, c’est le moment de faire corps avec les arbres! Ouvrez votre arbre bronchique personnel pour faire parvenir toutes ces effluves qui vous entourent.

Mode d’emploi d’un moment inoubliable :

  •  Tout d’abord ne coupez pas l’arbre en 4 mais par contre, couper votre téléphone portable.
  • Puis munissez vous d’un tapis de yoga ou d’une serviette sans oublier une gourde d’eau.
  • Enfin, partez à la découverte de l’arbre qui vous correspond.
  • Si la pluie ou la neige vous empêche de pratiquer, je vous invite à une découverte en sylvothérapie. Couvrez vous bien et rendez lui une petite visite car les odeurs sont encore différentes ces jours là.
  • Si vous êtes entre amis, profitez de ce bel instant de partage.

Posture de l’arbre pour rentrer en méditation avec celui qui a tant vécu. J’ai choisi ce sapin Bélier (👉🏼 forêt du bois barbu Malaterre à Corençon-en-Vercors en Rhône-Alpes). Ce Grand Monsieur est mon aîné de 165 ans et je m’incline devant tant de largesse.

Les arbres font partie intégrante de notre vie ou plutôt nous faisons partie de leurs vies. Ils sont intimement liés à notre quotidien et je vous parle souvent de mes chers compagnons chevelus en phytothérapie comme la 👉🏼 sève de bouleau ou la gemmothérapie 👈🏼. Il est donc extrêmement important de les protéger par des actions sur   l’environnement  👈🏼 , en plantant des arbres soi-même ou en trouvant des solutions pour votre sapin de Noël 👈🏼…

Les forêts nous apportent énormément :

  •  Nous consommons 300 litres d’oxygène par jour et chaque arbre en produit 30.
  • Ils sont des exemples de photosynthèse.
  • La forêt est un gigantesque aspirateur de CO2 dont elle absorbe et stocke en permanence les composés organiques.
  • Même mort les arbres servent d’humus et de nourriture à la faune et à la flore.
  • Ils influent et régulent le climat.
  • Les arbres sont des sortes d’antennes qui attirent l’énergie cosmique vers la terre qui en est dynamisée.
  • Les chercheurs, comme le professeur Champagnat et son équipe, montrent que les arbres et les plantes ont une mémoire et un système vasculaire à la manière d’un influx nerveux comme des ondes électriques.
  • Les arbres filtrent les substances polluantes.
  • Lors de nos balades en forêts, les arbres nous envoient leurs phytoncides, sorte de douche de bienfaits comme une réponse immunitaire, bactéricide et énergétique de l’arbre pour notre corps humain.
  • Les arbres parlent entre eux 👈🏼 et nous ressentons ces ondes qui nous donnent un sentiment d’apaisement, celui de faire corps avec La nature.
  • Les forêts sont comme des villages humains qui, à travers leurs racines et leurs ondes, communiquent et s’entraident.

Nous avons des leçons à prendre….!

Je m’égare !… Non? Vous voilà donc parti avec votre tapis à la découverte de L’arbre… Vous y êtes ? Alors, touchez le, entourez le, parlez lui et embrassez le…! Folle? Moi? Peut-être un peu! Mais, rejoignez moi et tentez l’expérience, vous serez étonnés de la sérénité qui s’emparera de vous…! Je vous propose de vous transformer en arbre car cette posture de yoga (ou de Qi gong) est un symbole fort puisqu’elle relie le ciel et la terre avec les bras (branches) et les pieds (racines). La liberté se trouve à cet instant où vous réalisez que vous ne faites qu’un avec la nature qui vous entoure…

Et vous, avez vous choisi votre arbre? Car le merisier rend heureux, le hêtre rend serein, le pin absorbe la fatigue…!

📚 Pour aller plus loin, je vous conseille:

  •  Patrice Bouchardon « L’énergie des arbres » Ed. Le courrier du livre
  •  Jean-Marie Pelt « Les langages secrets de la nature » Éd. Le livre de poche
  •  Peter Wohlleben « La vie secrète des arbres » Éd Les arènes
  • Pierre Rabhi « Terre-mère, homicide volontaire ? » Ed. Le navire

YogaCat Naturopathe

Un coup d’amour, un coup de soleil…!

Par défaut

🎶1,2,3: … Nous irons aux bois…. 4,5,6: envoyer des sourires… 8, 9, 10: pour rester positifs…🎶

J’ouvre, avec vous, une fenêtre sur le « Sunshine Blogger Award » que m’ont offert Céline  et Natacha du blog  » Loufox in love blog  » . Merci à elles ainsi que pour les astucieux D.I.Y (Do it yourself) qu’elles partagent avec nous.

Ce soleil qui brille de mille feux, au dessus de ma tête, est celui qui met en exergue tous les bloggers qui ont pour vocation de partager leur énergie positive, d’offrir leur joie de vivre qui met de bonne humeur. Ce  » Sunshine  blogger Award » est celui des petites mains du bonheur qui œuvrent, tout simplement, pour soutenir notre planète. Je suis de celles-là et je pense que nos enfants seront les meilleurs passeurs de témoin.

Un portrait chinois en 8 points est de rigueur. Évidemment, rien de mieux pour moi que de vous l’offrir autour du soleil, de la nature et du bien-être…

1/  Si j’étais un livre?

Je serais « Les langages secrets de la nature » de Jean-Marie Pelt

Cet ouvrage nous démontre comment les plantes communiquent entre elles et avec nous. Le règne végétal , animal et humain ne font qu’un et pourtant nous sommes loin de comprendre ni leur souffrance, ni leur sérénité, ni leur communication. Pourtant nous sommes si forts en innovation technologique et si désarmés devant la nature, siège de nos racines. Jean-Marie Pelt (1933-2015) était un professeur émérite de biologie végétale et de pharmacologie et m’a toujours régalé avec ses divers ouvrages.

2/ Si j’étais une personnalité ?

Je serais Pierre Rabhi.

Il mène un incessant combat pour la réhabilitation des cultures traditionnelles (sens agricole et spirituel). Ce jardinier du monde est infatigable. Il tente, à travers des messages de sagesse, des contes traditionnels et sans jamais élever la voix, de hausser le niveau de notre humanité. Quel beau chemin!

3/ Si j’étais une épice ?

Je serais le curcuma (longa) ou or jaune.

Elle brille de mille soleils par sa couleur et par ses bienfaits. C’est une plante herbacée du Sud de l’Asie. On utilise le rhizome séché et mit en poudre. Il est utilisé en médecine chinoise, ayurvédique ( Inde), japonaise, thaïlandaise et indonésienne. A l’heure actuelle, le monde entier accueille ses propriétés reconnues sur les douleurs rhumatoïdes, les problèmes digestifs, il  prévient l’athérome, les cancers colorectals. Il aide le système immunitaire et la gestion du poids, c’est un magnifique antioxydant. Par contre et dans tous les cas, il s’associe au poivre et à un corps gras (curcumine + piperine + huile végétale). On l’utilise dans le lait doré en faisant une pâte de curcuma avec:

  • 1/4 de tasse de curcuma en poudre
  • 1/2 cuillère à café de poivre noir moulu
  • 1/2 tasse d’eau

Faire cuire à feu moyen en remuant et vous obtiendrez une purée épaisse que vous laissez refroidir et à conserver au frais. Pour le lait doré,

  •  1 tasse de lait végétal (amande ou soja ou coco…)
  • 1 cuillère à café d’huile de coco ou de sésame
  • 1/4 de cuillère à café de pâte de curcuma
  • miel (à votre convenance)

Mettre tous ces ingrédients dans une casserole et chauffer en remuant puis déguster avec un bâton de cannelle en guise de petite cuillère. Namasté !

4/  Si j’étais une fleur?

Je serais crocus saturis, le safran ou or rouge:

C’est une fleurette qui cache bien son jeu derrière ses pistils dorés. Elle nous arrive de Crête, de Grèce puis elle a voyagé dans le Moyen-Orient. Ses composés aromatiques: picrocrocine, safranal et carotenoide (crocine) qui nous offre cette jolie couleur jaune d’or. C’est un précurseur de la vitamine A.  Il est antioxydant et anti-inflammatoire. Il agit comme un antidépresseur comme le Prozac ou la sérotonine, il est actif sur l’influx nerveux pour une meilleure mémoire. Il inhibe le processus cellulaire (cancer). Il permet de calmer les fringales et les grignotages …

5/  Si j’étais une couleur  ?

Je serais jaune-soleil, la couleur de la vitamine D:

La vitamine D est liposoluble. Exogène par l’alimentation, amenée par les graines germées, le foie de morue, les poissons gras, le soja, le jaune d’œuf, le foie de veau… Endogène car elle est synthétisée grâce aux UV. Il faut donc également, s’exposer au soleil au minimum 15 à 20mn/jour en été et 1 heure à 1h30 en hiver avec les bras découverts. Elle permet de fixer le calcium, bénéfique pour la croissance, elle aide l’immunité, améliore le système nerveux … L’organisme est incapable de la synthétiser et elle est amenée par l’alimentation ou par un complément alimentaire et par le soleil… La vitamine D doit être accompagnée par du magnésium (chocolat noir, amandes, noix de cajou, banane, légumes verts, soja…) pour être booster. Son manque provoque du rachitisme…

6/ Si j’étais un film?

Je serais  » L’intelligence des arbres » avec Peter Wohlleben, forestier et l’écologiste Docteur Suzanne Simard.

Un documentaire qui révèle la vie secrète des forêts. Ce travail entériné par des scientifiques va peut-être changer notre regard sur la forêt.

 

7/ Si j’étais une pensée? 

Je serais celle de Jacques Salomé:  « La liberté d’être dans le respect de soi »

 » Et puis un jour, nous optons pour la liberté d’exister

Sans rébellion, sans contrainte nous entrons

plus pleinement dans le mouvement prodigieux de la vie

Nous laissons à nouveau des rires anciens nous habiter

Des tendresses vaporeuses et nacrées

reviennent à la surface, échappées

aux oublis de nos mémoires.

La sève ardente de nos énergies irrigue les possibles

de l’existence, des projets cristallisent

nos rêves les plus fous

et osant enfin nous aimer,

nous rejoignons cette part d’éternité

qui n’a cessé d’accompagner nos errances. »

8/ Si j’étais un enchaînement de Yoga?

Je serais la salutation au soleil.

Elle est un véritable réveil matin qui met en forme pour la journée. Elle permet également de s’ouvrir au monde qui nous entoure.

 

J’invite mes compagnons bloggers qui parsèment des petites graines bienfaisantes:

– « Spot jardin » Jean-Claude nous offre son jardin en partage.

– « Observer la vie » Malyloup nous fait découvrir les secrets de la nature.

– « Conseils phyto-aromatiques de Laurence » Des conseils aromatiques en partage.

– « Semeurs d’harmonie  » Stéphanie nous envoie de petites phrases optimistes.

– » Organic traveller » Margaux donne les bons conseils d’une Naturopathe en herbe.

– « Cuisiner en paix » Carole est La femme des recettes en combinaison alimentaire…

– « Lire pour guérir  » Nathalie partage des lectures pour guérir.

MERCI À TOUS POUR VOTRE PRÉSENCE DANS NOTRE QUOTIDIEN… À BIENTÔT.

YogaCat Naturopathe

La psychologie de l’équilibre

Par défaut

                         Équilibre, sais-tu comme tout le monde t’envie ?

L’équilibre de nos premiers pas comme de nos derniers, d’ailleurs.

Tu es le mot de toute notre vie,

Le cuisinier te cherche dans un plat,

Les danseurs lors de leurs pirouettes,

Les yogi sur et hors leurs tapis .

L’acrobate sur son  trapèze …

Nos sentiments en sont trop ou pas assez pourvus.

L’équilibriste , que nous sommes, apprend à dompter plus au moins bien, ce fil d’Ariane que nous déroulons tout au long de notre vie.

Un cordonnier me confie, un jour, qu’il  sait décrypter la psychologie de l’équilibre humain, du moins ceux qui marchent avec des chaussures.

Et oui, nos chaussures se confient à notre insu!

Le bord extérieur des semelles s’usent plus rapidement ? C’est que nous marchons les pointes de pieds en dehors. Et évidemment pour l’usure du bord intérieur, nous marchons en dedans…! Par ailleurs, si l’usure de la semelle n’est pas bien repartie cela signifie que notre poids du corps est plus ou moins bien distribué.

L’équilibre, vous dis-je…!

 

Au même titre que les 👉🏽 tempéraments ou la psycho morphologie 👈🏽, des correspondances entre le placement de nos pieds et notre psychologie se font…ou peut-être le contraire?! La physiologie a également son mot à dire…!?

Les anxieux, ceux qui souffrent d’un sentiment d’infériorité, les introvertis… marchent les pointes des pieds extrêmement en dedans.

Les impulsifs, téméraires, entreprenants, extravertis… marchent les pointes de pieds exagérément tournés vers l’extérieur.

Et ceux qui ont un pied droit plus en dehors que l’autre ou vice-versa? Une dualité s’exprime alors, comme si deux personnalités habitent dans ces chaussures et mènent une lutte incessante. Ceci est fréquent!

La volonté ou la faculté d’action se lit par l’écartement des pieds

Plus le poids du corps est placé en avant plus il exprime un tempérament émotif et impressionnable. Le côté  sentimental prend le pas sur le côté pratique.

Votre poids du corps se porte sur les talons? Alors, le réalisme, le matérialisme et le positif vous caractérisent

Alors, suffit-il d’être acteur de notre vie pour changer notre manière de marcher! Faut-il  prendre notre existence en main pour changer nos pieds. Je vous laisse SEUL juge!

Cela prouverait que notre attitude morale correspond à notre attitude physique et qu’en décidant de corriger notre attitude physique, notre moral changerait…!

Je vous vois regarder vos 👉🏽 pieds, marcher devant votre miroir ou demander à votre ami(e) d’analyser votre démarche mais alors qu’en est-il pour vous?

PAR CONTRE, POUR LE CORDONNIER, LUI, IL EST RAVI QUE NOS SENTIMENTS LE FASSE VIVRE. IL APPLAUDIT DES DEUX PIEDS…!

YogaCat Naturopathe

 

 

 

 

Dream catcher: une nuit apaisée ?

Par défaut

Le rêve permet une libération du corps et de l’esprit et assure de ce fait, un équilibre. Il tient compte de notre environnement et de notre vécu .

                    Mon logo L’essen-ciel Zen

Le cauchemar nous force à affronter des évènements ou des émotions qui nous affectent . Il permet d’exprimer nos terreurs et nos fantasmes inexprimés à cause des contraintes sociales. Les peuples Oijbwés ont été des précurseurs pour piéger ce cauchemar qui « pollue » nos nuits … Son nom?  Asubakatchin

Son origine est amérindienne et plus exactement  d’Amérique du Nord qui donne à cet objet légendaire un côté mythique.

Fabriqué généralement avec un cerceau en bois de saule et du fil placé avec une phyllotaxie (disposition) précise comme le serait le coeur d’une fleur par exemple. Des plumes sont les capteurs des jolis rêves qui seront ainsi conservés alors que les cauchemars seront pris par le filet pour être brûlés par le jour naissant.

Le dream catcher s’accroche du côté où le soleil se lève pour que la lumière du matin détruise les cauchemars envoyés par les esprits, attrapés dans le filet, la perle servant d’appât. Il permet de garder uniquement les jolis rêves tel un filtre.

A l’origine, c’était un objet dédié à l’enfant qui faisait de mauvais rêves et qui lui permettait d’être sécurisé.

Pour moi, à la manière d’un mandala, sa rondeur apaise et permet de se sentir lové au sein de sa mère-terre ou de sa mère utérine.

L’écorce de saule blanc a des vertus sédatives, anesthésiques, anti spasmodiques, anti rhumatismales et antipyrétique… Elle est riche en acide acétylsalicylique qui a inspiré l’homme dit « moderne » pour la composition de l’aspirine. Alors, peut-on  faire un lien entre le choix du bois utilisé et cet objet apaisant?

L’attrape rêve provient, entre autres, de cette légende du peuple Micmacs qui permet d’entrevoir un lien avec la toile d’araignée.

Légende Micmacs du dream catcher

Avez vous pu découvrir mes rêves déposés sur les plumes de mes attrapes-rêves fabriqués par des indiens rencontrés dans l’Ouest Américain ? Pourtant ils sont bien là car chaque matin, je n’ai aucun souvenir de mes songes ! Et vous, comment sont vos nuits? Avec ou sans Asubakatchin

Si vous êtes curieux d’interpréter vos rêves, je vous conseille un livre habillé de velours:                  » LE GRAND LIVRE DES RÊVES  » Dr Fiona Starr et Jonny Zucker Éd. Albin Michel

YogaCat Naturopathe

Emploi du temps estival pour une rentrée réussie…

Par défaut

Des devoirs de vacances…? Thé aux épices désaltérant à souhait et relecture d’anciens livres de Yoga dénichés au grenier! Une mine d’or un peu poussiéreuse accompagnée par cette douce fraîcheur du matin…

Quand méditer fait monter vers le ciel, dépasser les toits pour trouver sa zone de confort… Nice sensation !

Quelle beauté ! Le minéral et le végétal se croisent devant une eau qui joue le miroir s’attachant à reproduire toute cette fraîcheur !

Court, vole saute pour finir par te poser, regarder, écouter, sentir… puis prendre le temps de faire un arrêt sur image dans ta vie et ainsi t’autoriser à lâcher prise…!

C’est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit…! Khalil Gibran

Lire et déloger l’enfant qui dort en nous, tout en mesurant le bonheur qui est là, à portée de main et se l’approprier ! Tel est le yoga-flow de mes pensées !

Se connecter: Concentre toi sur ce que tu ressens! Concentre toi sur les sensations dans ton ventre, dans ton corps et ressens les émotions que tu vis à l’intérieur de toi…

JE VOUS SOUHAITE, À TOUS, UNE BELLE REPRISE ET RETROUVEZ MOI VITE ICI…ET ICI…!

YogaCat-Naturopathe…

Les poumons du pays d’azur

Par défaut

Dans mes randonnées en chromothérapie, je vous propose un grand vent marin mais aussi fleuri et apaisant.

Le festival du film à Cannes vient de se terminer, La Croisette était en émoi durant ces derniers jours mais deux poumons existent pour s’aérer. Il s’agit des  » Îles de Lérins  » situées face à Cannes et je vous invite à voter pour qu’elles soient protégées et deviennent patrimoine de l’UNESCO 👈🏼 et ainsi pouvoir continuer à nous réfugier dans ces nids de verdure où l’Homme laisse la main à la nature…ou presque!

Des allées de puissants eucalyptus à cryptone amènent nos pas vers une ribambelle de cistes ladanifère, de cristes-marine, de fenouil doux et de quelques helichryses  italiennes… Ce cocktail odorant est à peine dérangé par des pins d’Alep en goguette, des algues iodées à souhait et ces « arapèdes » squatées par des bébés crabes ou autres visiteurs incongrus. Cette 👉🏼 abeille se sent au paradis et moi aussi car vous l’aurez compris, ICI est née ma passion pour les arômes et les plantes odoriférantes. Ces lieux ont baigné mes juvéniles vagabondages  et générés en moi ce plaisir olfactif et ce contact privilégié aux arbres que j’ai développé par la suite avec la phytothérapie 👈🏼.

Je vous invite à monter dans un bateau qui vous emmènera tranquillement (enfin si tout va bien, sinon l’huile essentielle de gingembre fait des merveilles:)))) découvrir ces petites respirations:

  •  Sur le premier poumon, l’île Sainte Marguerite, La main de l’Homme y a construit un château et enfermé notamment 👉🏼  « Le masque de fer« . Ce site historique est à visiter pour mieux comprendre le contraste entre cette nature bouillonnante et cette vie d’enfermement. 
  •  Sur Le deuxième poumon, l’île Saint Honorât, La main de l’homme a bâti un 👉🏼 monastère où l’on goûte non seulement un calme restructurant mais aussi un vin du cru, concocté par des moines et vendu avec parcimonie car le vignoble est à la taille de l’île. L’enfermement existe également dans ce lieu mais est volontaire. 

Voila comment deux Îles, empreintes de la même végétation abondante, laissent place à une vision humaine de séquestration, comme si le végétal rimait avec le spectral…enfin c’est un regard  qui m’est personnel…


Quelle est votre vision au sujet d’un lieu verdoyant, cher à votre coeur ? À vous de me le d’écrire…Cat