Pourquoi certains arbres perdent leurs feuilles ?

Vous trouverez plusieurs versions dans cet espace car l’essen-ciel est de prendre plaisir à partager ces moments colorés permettant d’apaiser le départ de l’été et de fêter l’arrivée de l’hiver…

Trouver ici votre histoire préférée qui correspond davantage à votre état d’esprit du moment car comme l’arbre nous ne sommes jamais linéaires.

VERSION 1:

VERSION 2:

Chaque année, à l’automne, comme les enfants sont trop petits pour attraper les magnifiques feuilles rouges, jaunes et mordorées sur les branches, tous les arbres laissent tomber leurs feuilles par terre pour en faciliter le ramassage !

VERSION 3:

Un matin d’automne, celui où dans les forêts, tombent les feuilles, une jolie feuille rousse attend de chuter pour rejoindre ses congénères. Comme les autres, elle attend le Vent qui doit venir la chercher et la porter. C’est un jeune Vent, très inexpérimenté, qui se présente… Tous deux charmés l’un par l’autre, ils décident finalement de voyager de par le monde. Leurs aventures sont magnifiques et dignes du plus bel amour… Mais peu à peu, le jeune Vent fait la rencontre de grands vents qui lui proposent d’apprendre à souffler enfin comme un grand vent. Peu à peu, le jeune Vent devient plus fort et puissant et finit par en oublier qu’il porte sa petite feuille… Cette histoire, rappelle que malgré le tourbillon de la vie et des rencontres, nous ne devons jamais perdre de vue, celle, celui, ou ceux, qui nous aiment vraiment…

VERSION 4:

Il y a longtemps de cela, il faisait froid; l’hiver approchait. Tous les oiseaux étaient partis vers des pays plus chauds. Mais il restait un petit oiseau qui avait une aile cassée et ne pouvait pas voler. Il cherchait partout pour voir s’il trouvait un endroit pour se tenir au chaud.

Peut-être que les arbres de la forêt m’abriteront ? pensa-t-il.
Il sautilla donc vers la forêt. Il s’adressa d’abord au bouleau :
-Joli bouleau, dit le petit oiseau, voulez-vous me laisser vivre dans vos branches jusqu’à la bonne saison ?

Ah ! Non ! dit le bouleau, je n’ai pas besoin de toi. Va-t’en.
Le petit oiseau voleta alors jusqu’à un grand chêne.

Grand chêne, dit le petit oiseau, voulez-vous me laisser vivre dans vos branches jusqu’à la bonne saison ?

Ah ! Non ! dit le chêne, tu mangeras tous mes glands. Va-t’en.
Le petit oiseau, tout triste, se mit à pleurer. Bientôt le sapin l’aperçut et lui dit:

Pourquoi pleures-tu petit oiseau ?
– Les arbres ne veulent pas m’abriter, dit l’oiseau, et je ne peux pas voler loin avec mon aile cassée.
– Viens chez moi, dit le sapin. Tu choisiras celle de mes branches qui te plaira le mieux, tu y resteras le temps que tu voudras.
– Oh ! Merci ! , dit le petit oiseau et il s’installa sur une branche touffue bien à l’abri du vent.
Cette nuit-là, le vent du nord vint jouer dans la forêt. Il s’amusa à souffler sur les feuilles avec son haleine glacée et à les faire tomber à terre. Mais le
sapin lui dit :
– J’abrite un petit oiseau blessé, je voudrais bien garder mes feuilles.
– Eh bien, dit le vent, puisque tu as été bon pour le petit oiseau, tu garderas toutes tes feuilles.
Et c’est depuis ce temps-là que le sapin garde ses feuilles en hiver.

VERSION 5:

La nature est décidément bien faite, et la chute des feuilles en automne en est la parfaite illustration ! En effet, si la plupart des arbres perdent leurs feuilles en automne, ce n’est certes pas par caprice mais par nécessité. Le mécanisme de la chute des feuilles est vital pour l’arbre qui met ainsi en oeuvre une mesure de protection naturelle contre les grands froids à venir.

Pour mieux affronter les frimas, l’arbre doit se mettre au ralenti. Tout ce qui brûle de l’énergie est de fait sacrifié. Le tronc, les branches et les racines bien isolés du froid par l’écorce et la terre ne consomment pratiquement pas d’énergie pour subsister. Les feuilles, elles par contre, consomment de l’énergie en pure perte puisqu’elles ne résisteront pas au froid. L’arbre par souci d’économie coupe donc les vivres à ces feuilles dépensières.

Le signal est donné lorsque les températures se rafraichissent et que les jours s’écourtent. Les feuilles munies de capteurs envoient à l’arbre l’information en produisant un surplus d’éthylène. L’arbre sent que le froid va revenir et il sécrète une ribambelle de petits bouchons de liège qui arrivent dans les pédoncules des feuilles pour couper la sève.

Les feuilles privées d’eau et de sels minéraux ne peuvent plus produire de chlorophylle par le mécanisme de la photosynthèse. Elles changent de couleur peu à peu en perdant le vert qui masquait le rouge et le jaune d’origine. Quand elles deviennent trop faibles, elles sèchent et tombent naturellement au premier coup de vent. Les cicatrices qu’elles laissent sur les branches sont rapidement colmatées par une fine couche de liège isolante.

L’arbre ainsi calfeutré peut dès lors concentrer sa sève sur ses organes vitaux pour mieux supporter les aléas du climat. Ce mécanisme naturel se vérifie chaque automne dans toutes les régions soumises à des variations bien tranchées de température au gré des saisons.

Certains arbres comme les conifères sont mieux armés contre le froid. Leurs feuilles ne sont pas tendres et fragiles comme chez les autres arbres puisqu’elles sont recouvertes d’une fine couche de cire isolante. A cette super-isolation s’ajoutent des substances particulières qui permettent à la feuille de mieux résister au froid. Les feuilles étant protégées naturellement, elles ne sont plus considérées comme des dévoreuses d’énergie. L’arbre les conserve donc puisqu’elles ne l’empêchent pas de se mettre en régime ralenti d’hiver.

📚 Activités :

Dans tous les cas, profitez des vacances ou des moments de liberté pour occuper les petites mains, je vous propose des activités à faire ensemble ou pas!

  • Transformer des feuilles :
Ramassage de feuilles pour leur redonner vie
  • Séance de yoga automnale 🍂🍁 (marrons, bogues, feuilles…) :

Séance yoga Halloween 🎃 (morceaux de bois en forme d’os, petits potirons, motifs de squelette, araignées et toile, sorcière, balai, soupière…

Bon voyage à travers ces activités mais peut-être tu peux m’en offrir d’autres alors n’hésite pas à me les envoyer ici.

Yogacat naturopathe

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Merci Cat pour ces explications instructives et ces versions qui font rêver 🙂 Bel automne à toi ! Je me suis (re) mise au yoga et te remercie aussi pour la petite séance de yoga automnale 😉
    Bises venteuses (et bretonnes)

    Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir Sylvie et je suis ravie que tu te sois re-mise au yoga, profite de ces beaux moments hauts en couleurs bisous ensoleillés du sud ☀️😊

      J’aime

  2. Chaque version a son charme !
    Merci pour les idées d’activités, j’entame 1 semaine de vacances et les idées d’occupation sont les bienvenues ! Bisous Cat

    Aimé par 1 personne

    1. Complètement, j’ai hâte de voir tes feuilles transformées ou d’autres activités… Bisous 🥰

      J’aime

  3. Filimages dit :

    Merci pour ces « explications » poétiques et la réalité scientifique… de saison. 🍁🍂
    Bise et belle soirée, Cat.

    Aimé par 1 personne

    1. Avec grand plaisir, il est vrai qu’on voit davantage le côté couleurs, poétique que le côté scientifique. Bisous 😻

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s