Les lundis de l’environnement: C comme corail de Nouvelle-Calédonie ou mort annoncée d’une espèce

Par défaut

« C… comme corail de Nouvelle-Calédonie, ou mort annoncée d’une espèce fragilisée ! »
Aperçu par Michaël BOURU.
A.T.E.R en doctorat de droit.

image

Comme toute ressource d’une particulière exception, l’écosystème marin de Nouvelle-Calédonie a la chance – et c’est même une nécessité – d’être inscrit au👉 patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008. Si cette zone corallienne résistait jusqu’à présent aux phénomènes récurrents de blanchissement des coraux, la communauté scientifique semble s’inquiéter ces derniers mois de la progression d’un tel trouble dans les récifs et lagons de Nouvelle-Calédonie. Un 👉 signal alarmant car ce blanchissement résulte en principe d’une perte d’algues symbiotiques habituellement contenues dans les tissus des coraux, ou encore d’une régression de la concentration de pigments photosynthétiques qui colorent ces mêmes algues. Un risque incommensurable, tendant à l’irréversibilité de la dégradation : 👉ce phénomène altère substantiellement la croissance, la fertilité, la reproduction ou encore la mort des coraux.

image
Mais quels sont les facteurs de cette situation écologiquement désastreuse ? L’Homme me direz-vous ? Pas directement, mais à sa manière, d’une certaine façon ! De prime abord, il s’agit principalement des changements environnementaux tels que les radiations ultra-violettes, la régression de la salinité des eaux ou encore les infections bactériologiques. Plus directement par l’Homme, il s’agit de l’élévation des températures de surface des eaux. Par l’Homme car nous savons déjà que cette augmentation résulte notamment de la pollution et des activités ayant un impact sur l’environnement. D’ailleurs, la seule élévation du mercure entre 1 et 2°C suffit malheureusement à entretenir le phénomène. Il semble dorénavant difficile de revenir en arrière, mais pas impossible d’en limiter les conséquences et l’aggravation actuelle. Alors réjouissons-nous de ce constat, même tardif, au titre duquel la communauté scientifique s’évertuera à agir sous le prisme du développement durable.

image
On se rend compte que même lorsque le Droit entreprend la démarche d’accorder une protection juridique particulière à un élément naturel, le Droit révèle aussi les limites de son pouvoir d’action. Il est un moyen de lutter contre certaines dégradations certes, mais il ne peut absolument pas être perçu exclusivement comme une finalité suffisante et autonome. Les autres domaines scientifiques sont donc censés compenser les limites des prérogatives du Droit. C’est en tout ce que s’entêtent à entreprendre des équipes de chercheurs scientifiques, notamment en surveillant le phénomène. L’on observe d’ailleurs pertinemment que l’irréversibilité est à ce point entamée que même pour les espèces coralliennes habituellement les plus résistantes – l’on pense au Pocillopora – elles sont actuellement les plus touchées par le blanchissement.

image

Mesdames, Messieurs, lorsque l’environnement ne parvient même plus à s’auto-régénérer ou à lutter pour sa propre survie, c’est qu’il est déjà trop tard pour conserver l’intégrité de l’élément fragilisé ! Même les actions de compensation au sein d’autres milieux naturels paraissent inutiles.

Finalement, le corail blanchit, se fragilise et entraîne des conséquences systémiques : les espèces animales marines en pâtissent nécessairement, notamment leur diversité et les côtes néo-calédoniennes se fragilisent à terme (risques d’érosion…) Lorsque nous parviendrons à agir toujours plus en amont de la réalisation de ces risques, nous aurons compris que le concept de compensation écologique a des mérites de connaître dans le futur des jours heureux… au moins pour sauver la vie d’une espèce dont la mort semble prématurément annoncée… 

image

Je ne connais pas cet endroit magnifique mais j’aimerais le visiter un jour avant que l’humain ne le détruise  et que les animaux ne puissent plus vivre dans cet espace magique … Et vous, connaissez vous d’autres lieux marins touchés par l’être humain…? Cat et Michael

Publicités

"

  1. Bonjour,
    Cet article sur la détérioration de la nature oar l’homme me fait penser à la Malaisie telle que je l’ai connue il y a une vingtaine d’années. La déforestation était telle que l’érosion emportait la terre des montagnes. Vues d’avion, les rivières étaient marrons de boue. Cela n’a pas fu s’arranger depuis…

    Aimé par 2 people

    • La Malaisie , belle destinée mais certainement pas facile par sa pauvreté mais quelle richesse d’âme si ça ressemble à l’Indonésie. En ce qui concerne la déforestation c’est terrible car la terre n’est plus tenue et effectivement ça devient des torrents de boue…il faut absolument replanter pour qu’ils conservent leur patrimoine mais je pense qu’ils n’ont pas réfléchi à cela… Pour les coraux, c’est un peu pareil, l’homme détruit directement ou indirectement sans se rendre compte que son gain est sa terre ou sa mer. En bref, il se tire une balle dans le pied… Merci Sylvie pour ta vision des choses. Belle journée

      Aimé par 1 personne

    • Tu as tout à fait raison mais la préservation passe par l’être humain comme dans de nombreux cas, actuellement… J’espère que tu pourras y aller et encore profiter de ces lieux magnifiques et qui remplissent leur rôle de protecteur de la faune et la flore marines … Belle journée

      Aimé par 2 people

  2. Ce constat écologique est attristant. Nous devons continuer à faire de notre mieux pour protéger ce qui existe encore. La bonne nouvelle de la semaine dernière était que la couche d’ozone va mieux, ce qui prouve bien qu’aucun effort n’est inutile.
    Bonne journée Cat!

    Aimé par 2 people

    • Merci, c’est gentil! J’avoue que c’est un peu les lundis des catastrophes mais malheureusement les humains en sont les déclencheurs. Pourtant le droit de l’environnement avec Michael ( entre autres😉) et des associations essaient de faire pencher la balance. Nous devrions être tous solidaires car c’est notre terre mais tellement d’argent est derrière tout cela… Bel après-midi à toi💋

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s