Archives de Tag: Alpes Maritimes

Les poumons du pays d’azur

Par défaut

Dans mes randonnées en chromothérapie, je vous propose un grand vent marin mais aussi fleuri et apaisant.

Le festival du film à Cannes vient de se terminer, La Croisette était en émoi durant ces derniers jours mais deux poumons existent pour s’aérer. Il s’agit des  » Îles de Lérins  » situées face à Cannes et je vous invite à voter pour qu’elles soient protégées et deviennent patrimoine de l’UNESCO 👈🏼 et ainsi pouvoir continuer à nous réfugier dans ces nids de verdure où l’Homme laisse la main à la nature…ou presque!

Des allées de puissants eucalyptus à cryptone amènent nos pas vers une ribambelle de cistes ladanifère, de cristes-marine, de fenouil doux et de quelques helichryses  italiennes… Ce cocktail odorant est à peine dérangé par des pins d’Alep en goguette, des algues iodées à souhait et ces « arapèdes » squatées par des bébés crabes ou autres visiteurs incongrus. Cette 👉🏼 abeille se sent au paradis et moi aussi car vous l’aurez compris, ICI est née ma passion pour les arômes et les plantes odoriférantes. Ces lieux ont baigné mes juvéniles vagabondages  et générés en moi ce plaisir olfactif et ce contact privilégié aux arbres que j’ai développé par la suite avec la phytothérapie 👈🏼.

Je vous invite à monter dans un bateau qui vous emmènera tranquillement (enfin si tout va bien, sinon l’huile essentielle de gingembre fait des merveilles:)))) découvrir ces petites respirations:

  •  Sur le premier poumon, l’île Sainte Marguerite, La main de l’Homme y a construit un château et enfermé notamment 👉🏼  « Le masque de fer« . Ce site historique est à visiter pour mieux comprendre le contraste entre cette nature bouillonnante et cette vie d’enfermement. 
  •  Sur Le deuxième poumon, l’île Saint Honorât, La main de l’homme a bâti un 👉🏼 monastère où l’on goûte non seulement un calme restructurant mais aussi un vin du cru, concocté par des moines et vendu avec parcimonie car le vignoble est à la taille de l’île. L’enfermement existe également dans ce lieu mais est volontaire. 

Voila comment deux Îles, empreintes de la même végétation abondante, laissent place à une vision humaine de séquestration, comme si le végétal rimait avec le spectral…enfin c’est un regard  qui m’est personnel…


Quelle est votre vision au sujet d’un lieu verdoyant, cher à votre coeur ? À vous de me le d’écrire…Cat

Rando insolite en terre inconnue.

Par défaut

Une de mes fenêtres d’été s’ouvre pour vous et vous allez sentir un frais coulis de verdure en l’entrebâillant ! Alors, prêts? 1,2,3… Nous voilà au Costa Rica nissarte. Cette balade insolite m’a rappelé le blog de Sylvie qui voue une passion pour la végétation avec son blog » Le mur végétal « 👈…

image

Tout d’abord, je vous rappelle les bienfaits de la marche 👈 mais une valeur se surajoute à mes yeux, celle de l’amitié car non seulement je partage mes pas avec ceux que j’aime mais également mes victuailles. Je vois d’ici vos yeux briller…! Il n’y a donc qu’un pas entre le fait de randonner et de partager le pain (et plus encore…) car mes compagnons sont de bons vivants et le pique nique est le cœur de nos innombrables randonnées.

image

Je m’éloigne de mes pas! Alors, je vous invite donc à partager ce bout de chemin et de convivialité qui aèrent l’esprit mais aussi le corps, bref, un grand bain de jouvence assuré!

image

Cette balade est un voyage au Costa Rica qui se déroule à 20 mn des plages de Nice et je vous la dévoile comme je l’ai reçu car c’est une insolite qui doit se mériter et rester secrète mais je compte sur vous ! CHUT…!

image

Ce lieu s’appelle Le Vallon obscur de Donaréo: 

Le départ se trouve sur le parking de la Nécropole situé sur la RN 202 en direction de Carros (Route de Grenoble). Une flèche indique  Natura 2000 (Vallon obscur) et il faut la suivre mais ce sera la seule car rien n’est moins fléchée qu’une balade insolite…😉

La chaleur accompagne nos pas et quand nous pénétrons ce lieu, l’humidité nous saisie alors qu’une lumière tamisée règne car dans cette espèce de canyon, le soleil a du mal à frayer son chemin.

image

Deux plantes protégées ont élu leur domicile, ici,  une variété de Carex et une sorte de fougère. La roche, si particulière, est composée de strates et me rappelle un « millefeuille » et son nom est du « poudingue »… (Ma gourmandise me perdra 😉!). Le calcaire dessine un merveilleux drapé dans ces cavernes impressionnantes où des capillaires et des mousses frémissent, touchées par des gouttelettes ruisselantes.

image

Puis le soleil finit par montrer son nez en pointant de ses rayons l’aqueduc du canal de la Vésubie qui alimente en eau la ville de Nice. Attention, ne pas se tromper car la végétation est dense. Empruntons le petit chemin qui monte abrupte sur le côté de l’aqueduc et profitons, ensemble, d’un joli point de vue. Puis enfin, traversons ce joli petit pont Romain puis grimpons jusqu’à un petit chemin qui tourne vers la droite et qui redescend au parking . Bon, j’avoue, on s’est un  peu (beaucoup) perdu 🙀 alors, si vous préférez ne pas faire comme nous, visiter ce blog👈.

image

Avant de se quitter, je vous invite à partager mon pique nique composé d’un Spanakopita 👈et de figues, le tout arrosé d’un petit cidre fermier et bio.

Pour entreprendre cette magnifique aventure, il nous a fallu 5 heures de marche, de bonnes chaussures, de l’eau, un coupe vent, un chapeau, une trousse pharma-aroma et un pique nique mais surtout de l’amitié … Et vous, quelles sont les aventures qui ont guidées vos pas cet été ? Cat.