Archives de Tag: Logo BIO européen

La beauté fait son Bio

Par défaut

Les produits bio consacrés à l’aromathérapie, la cosmétique, la parfumerie, les soins visage et corps ont également leurs logos comme 👉🏼 l’alimentation bio. Ils sont nombreux et on peut s’y perdre un peu. Un code de déontologie (ARPP) a vu le jour en 2000 pourtant les laboratoires sont très inventifs pour perdre le consommateur.

La qualité est votre priorité alors voici un bouquet d’étiquettes pour être au plus près de la plante.

Perplexe ??? Je vous propose de débroussailler ce champ de petites pastilles qui fleurissent sur vos étiquettes et sur lesquelles vous vous questionnez lors de vos achats.

  •    L’AROMATHÉRAPIE:

1/ Les logos « bio européen »et « AB »: Ils sont délivrés par l’état  et ces certifications sont données par un organisme agréé et indépendant. Ils se trouvent uniquement sur les huiles essentielles et les huiles végétales car elles sont les seuls « cosmétiques  » à avoir au moins 95%  d’ingrédients venant de l’agriculture biologique.

2/ La mention « HEBBD« : Elle est apposée sur certains marques comme « Ladrôme provençale « , « Phytosun » … Il définit 3 critères soulignant l’origine et la nature des huiles essentielles:  L’espèce botanique exacte en latin , l’organe producteur (feuille, fleur, fruit …) et la spécificité biochimique qui est révélée par son lieu de cueillette qui modifiera sa composition.

3/ La mention « HECT » chémotypée: Elle est apposée sur la marque « Pranarôm ». Le chémotype est en fonction du biotope (sol, altitude, climat…). La même plante peut être différente chimiquement suivant ce biotope et répondre à un traitement qui peut changer complètement son utilisation.

Exemple:

-Le romarin officinal chémotype 1-8 cinéole (antiseptique et expectorant)

-Le romarin officinal chémotype verbénone (hépatoprotecteur et cholagogue)

-Le romarin officinal chémotype camphre (antalgique et décontractant musculaire).

4/ La mention « HESD« . Elle est apposée sur la marque  » Eona Lab ». Son analyse porte sur  le chémotype, le mode de culture, l’organe producteur, le mode de culture (Bio ou conventionnel) et l’origine géographique de leurs huiles essentielles.

5/ La mention  » 100% pure et naturelle « : Elle démontre l’absence de produits de synthèse. L’huile essentielle ne doit pas être extraite par solvants organiques, ne doit pas être coupée, ni modifiée, ni rectifié sinon elle ne peut pas avoir le terme d’huile essentielle. Quand la plante est cultivée avec des pesticides et des engrais chimiques, l’huile essentielle  ne peut pas être 100% pure et naturelle.

Les huiles essentielles de marques étrangères, hors de nos frontières européennes,  comme  dōterra 👈🏼 ont leurs propres critères.

 

  •       LA COSMÉTOLOGIE  ET LA PARFUMERIE :

Dans l’idéal et selon les règles d’usage:

– Un cosmétique naturel doit contenir 95% min. d’ingrédients définis comme naturels ou d’origine naturelle.

– Un cosmétique biologique doit avoir un des critères suivants: 100% d’ingrédients bio ou être certifié bio par un organisme certificateur ou avoir été élaboré suivant un cahier des charges équivalent aux organismes certificateurs.

1/ Le logo « Nature et progrès « : Cette association Bio a un cahier des charges pour cosmétique « Bio-écologique ». La matière première est obtenue sans molécules de synthèse, sans apports pétrochimiques. Les ingrédients sont issus à d’une culture à 100% Bio ou de cueillette réglementée . Les emballages sont écologiques.

2/ Les logos « Cosmebio »: Cette association de laboratoires labélise des cosmétiques en Bio ou en éco. Ces produits sont également certifiés par Ecocert.

3/ Les logos « Écocert« : Cet organisme certifie des cosmétiques bio et écologiques en collaboration avec « Cosmebio ». Les ingrédients sont à 95% naturels ou d’origine naturelle . Les OGM, le parabène, le silicone, le PEG, les colorants de synthèse, les produits animaux ne sont pas autorisés Il existe deux niveaux de certification:

–  Cosmétique biologique : 95% min. d’ingrédients végétaux et 10% min. sont issus de l’agriculture biologique.

–  Cosmétique écologique : 50% min. d’ingrédients végétaux et 5% min. sont issus de l’agriculture biologique.

4/ Le logo « BDIH« : Il est créé par les allemands en 2003. Les ingrédients sont naturels, issus de végétaux en priorité Bio et de minéraux. Il est construit par une liste de 690 ingrédients naturels répertoriés et autorisés.

5/ Le logo « Natrue« : Il est créé en 2009 par des laboratoires allemands  comme Weleda, Lavera, Logona, Dr Haushka… Il existe trois niveaux de certification:

– Cosmétiques biologiques: 95% min. d’ingrédients bio.

– Cosmétiques naturels et en partie biologiques  : 70% min. d’ingrédients bio.

– Cosmétiques naturels: sans minimum de Bio.

6/ Le logo « Demeter »: C’est la marque historique de la biodynamie car elle a vu le jour grâce à R. Steiner en 1924. C’est une démarche qui est holistique car outre le règlement européen, elle intègre une démarche philosophique qui intègre le calendrier cosmique et planétaire, rajoutée à des préparations naturelles. Ainsi la ferme est considérée comme une entité garante de l’équilibre et de la santé pour la terre et l’homme… Réservé auparavant pour l’alimentation, il s’est étendu aux cosmétiques.

7/ La mention « Slow cosmétique« : Elle regroupe de petits laboratoires qui travaillent avec éthique. Elle permet de découvrir des produits sans ingrédients transformés en étant « propre »et écologique. Ces produits sont promus raisonnablement. Elle a été créé par Julien Kaibeck depuis 2012 qui désirait se libérer du « brainwashing cosmétique ».

VOUS ÊTES PERDUS ? JE VOUS COMPRENDS ! ALORS JE VOUS RAJOUTE UN ARTICLE SUR LE PARABENE DANS LE BIO 👈🏼 QUI VA PEUT-ÊTRE VOUS ÉGARER UN PEU PLUS ET VOUS METTRE EN COLÈRE.

Connaissez vous d’autres logos ou d’autres qualités? Alors, n’hésitez pas à les partager ICI…!

YogaCat Naturopathe

Publicités

La bio-attitude…

Par défaut

La télé diffuse BIO, les journaux écrivent BIO, les blogs vous parlent BIO, les magasins étalent du BIO à tous les rayons… Le message commence à arriver aux oreilles de tous (ou presque)… Et pourquoi pas VOUS?

Tout d’abord le BIO est-il une mode? Les premiers magasins voient le jour:

  •  La vie claire: en 1948
  • Naturalia: en 1973
  • Biocoop: dans les années 70

Je vous entends, de ma fine oreille, dire:

-« Je suis partant car les pesticides ne sont pas les bienvenus dans mon assiette. »

-« Je ne suis pas masochiste et je refuse d’engraisser ces producteurs de poisons »

– » Si les abeilles meurent avec les pesticides c’est que ce n’est donc pas  joli, joli! »

– » Mon enfant baigne dans les pesticides jusqu’au cou, à l’école car il est entourée de champs cultivés ».

Je vous passe les diverses insultes telles que « moule à cake » ou « bachibouzou »… (J’ai choisi les plus soft car sinon elles étaient  censurées!)

Ces questions, vous vous les êtes peut-être posées:

-« Mais pourquoi je mettrais du BIO dans ma vie déjà assez compliquée…? »

-« Et, si jamais je fais le grand saut, comment décrypter tous les logos BIO qui ornent nos packaging…? »

-« Le BIO est plus cher… »

-« Je veux faire travailler mes petits maraîchers même s’ils ne sont pas BIO… »

D’autres questions n’arrivent pas jusqu’à ma petite oreille-radar car elles se chuchotent et j’ai perdu mon ouïe de Cat chat…

Pourquoi mettre du BIO dans votre vie? Pour manger sans ou avec ou cher?

  •  SANS: pesticides… OGM… aliments « vides »… le monopole des lobbies…
  • AVEC: du goût… des nutriments retrouvés… le respect de la terre, des animaux, de l’écosystème, de l’Homme et de l’agriculteur… solidarité…amour des saisons…
  • CHER? vaste problème... et même si le bio  est un peu plus cher (quoique!) il sera toujours moins cher que des aliments vides…
  • EN CONVERSION… La parole est à vous…!

BIO d’accord mais discutons de labels alimentaires:

Cela vous paraît  « La marre aux canards » car vous faites de la brasse coulée alors hop! Voilà une classe de pêche au rattrapage:

DEMETER: C’est la marque historique de la biodynamie car elle a vu le jour grâce à R. Steiner en 1924. C’est une démarche qui est holistique car outre le règlement européen, elle intègre une démarche philosophique qui intègre le calendrier cosmique et planétaire, rajoutée à  des préparations naturelles. Ainsi la ferme est considérée comme une entité garante de l’équilibre et de la santé pour la terre et l’homme… Le logo Biodyvin a les mêmes contraintes pour le vin.

NATURE ET PROGRÈS: C’est un logo français qui voit le jour en 1972. Son cahier des charges est celui de l’AB mais avec  des exigences rajoutées par les adhérents (consommateurs et exploitants) qui amènent un cadre draconien (zéro antibiotique, pas d’ensilage et très peu de mutilations…).

BIO COHÉRENCE: Cette estampille date de 1999, elle est plus sévère que l’AB puisqu’elle englobe du 100% bio ainsi qu’un développement paysan responsable qui refuse les OGM, les farines de plumes (engrais), les serres chauffées, les composts d’ordures ménagères, la densité de la ferme et l’exploitation des salariés.  Vous ne trouverez ce logo qu’en magasins spécialisés Bio et non en grandes surfaces.

ENSEMBLE SOLIDAIRE: Cette marque est issue de Biocoop qui permet un système participatif car l’agriculture bio, paysanne et locale permet aux producteurs de vivre correctement grâce à des circuits courts, équitables, solidaires et durables. Plus de 500 produits sont garantis français donc non importés avec une traçabilité détaillée.

AB ET LOGO EUROPÉEN: Le premier est le bio historique français qui a abouti sur le bio européen suite à l’ouverture de notre pays sur l’Europe en 2009. Il est obligatoire sur les produits emballés dans l’UE et non UE. Il est garant de respect de l’environnement et du bien-être animal. Son cahier des charges interdit les produits de chimie de synthèse (pesticides…) et  des OGM au niveau de la culture et  de l’élevage (100% bio) mais la transformation est autorisée à 95% bio minimum. Il est donc moins sévère que les précédents …!

ET PUIS, IL Y A TOUS CEUX QUI SONT EN CONVERSION QUI, JE L’ESPÈRE, SERONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX. SI TOUTE LA FRANCE, VOIRE TOUTE L’EUROPE, SE TRANSFORMAIT EN UN GRAND CHAMP BIO CELA SERAIT PLUS FACILE POUR LES CONSOMMATEURS ET NOUS COÛTERAIT MOINS CHER. IL SUFFIT DE SE METTRE D’ACCORD SUR LE LOGO CHOISI… CELA SERA UNE AUTRE LONGUE ET GRANDE HISTOIRE…!

CET ARTICLE EST PARTICIPATIF: Faites vous partie de La BIOattitude? Ou êtes-vous en conversion personnelle? Ou peut-être absolument contre? Quels sont vos SANS ou vos AVEC ou CHER?… Si vous avez d’autres idées, partagez-les et je les intègrerai à ce post!

📚 Mon conseil: Le livre de Jean-Marie Pelt « Cessons de tuer la terre pour nourrir l’homme. » Éd. Fayard

A Bientôt. YogaCat Naturopathe

VOS APPORTS: 

Les insectes 👈🏽 sont nécessaires 👈🏽 et utiles, il ne faut pas les détruire coûte que coûte. ( Je vous invite sur ces 2 blogs de jardiniers)

La permaculture est aussi une solution mais en n’utilisant pas d’apport animal comme  suggéré par les 👉🏽 veganautes qui citent le livre de Graham Burnett « The vegan book of permacultur ».