Archives de Tag: Méfaits du soleil

Pourquoi bronze-t-on ? Le soleil se raconte:

Par défaut

Moi, le soleil, je fais partie intégrante de votre vie et je suis votre indispensable…

La vie organique des humains, de la faune, de la flore, des mers et des océans  sont rythmés par les astres. Sans ma présence, pas de vie possible car je suis un générateur de vie grâce à mes photons (quantas lumineux). Le photon est un booster de chlorophylle qui permet des réactions photochimiques à partir de l’eau et du gaz carbonique, en bref, vous êtes sur terre grâce à un équilibre parfait régit par les éléments et j’en suis le souverain.

– « ALORS, NOUS AVONS BESOIN DU SOLEIL MAIS CELUI CI NOUS JOUE DES TOURS, C’EST BIZARRE, MADAME L’ESSEN-CIEL ?… »

Effectivement mais nous y sommes peut-être pour quelque chose, je m’explique: Le soleil a un spectre de rayonnement comportant les infrarouges, le rayonnement invisible et les ultraviolets. Notre lumière naturelle qui nous réveille le matin comporte ces rayonnements qui peuvent être filtrés par les nuages ou réfractés par le sol.

– « C’est une belle histoire mais le bronzage dans tout cela ?  » 

J’y viens, cette lumière qui nous entoure est chargée d’énergie ayant des longueurs d’ondes plus ou moins courtes et la bande de copains qui va nous intéressée s’appelle les ultraviolets :

Les U.V.C : c comme catastrophe car ce sont des rayons mortels heureusement stoppés par la couche d’ozone qui part, malheureusement, en lambeaux à cause des aérosols, des transports aériens d’altitude, etc… en bref, à cause de nous, humains!

Les U.V.B : b comme brûlures car ils ont une action bronzante mais ils sont cancérigènes, ils provoquent des brûlures …

Les U.V.A :  a comme amis car ils permettent le bronzage plus en douceur mais malgré tout méfiance car notre environnement change leur puissance. Les nuages permettent de laisser passer les U.V donc prudence car nous ne sommes pas à l’abri sous un ciel mutin.. Le sable, la neige, l’eau et la verdure réfléchissent les rayons U.V à plus ou moins  forte intensité. Le ciel très dégagé, le temps sec, la saison d’été, les régions non polluées (oui, ça existe!), l’altitude, l’heure du zénith atténue la couche filtrante de l’ozone ainsi des protections sont nécessaires.

–  » Bon, mais moi je veux bronzer ou je me fâche tout rouge …!  »                   Mais j’y viens pourtant comment parler de bronzage sans parler des bienfaits et des méfaits de ces rayons.

Les bienfaits de notre cher astre sont grands. Il synthétise la vitamine D et fixe le calcium. La peau est dynamisée, elle élimine mieux toutes les toxines tout en se protégeant mieux des attaques microbiennes ce qui donne l’impression d’un meilleur échange cutané. Le soleil est un chef d’orchestre qui permet de rythmer biologiquement le corps en ayant un impact sur nos sécrétions hormonales, notre sommeil et notre pression artérielle. Il nous réchauffe également psychologiquement puisqu’il provoque la gaieté ce qui manque parfois l’hiver et dans certains pays oubliés du soleil ! Il assainit nos intérieurs et notre cher linge qui sèche sous ses rayons sent la joie.

Les méfaits  que vous connaissez tous car qui n’a pas fait l’expérience d’un coup de soleil qui est en fait une brûlure plus ou moins importante suivant votre exposition et votre type de peau. Trop de soleil donne des maux de tête, des nausées, abaisse notre immunité, provoque une déshydratation et une baisse de vitalité. Cela provoque un vieillissement et un épaississement voire un cancer de la peau. La rétine des yeux s’abîme lorsqu’on regarde de face cette boule de feu. Des produits chimiques, les contraceptifs, certains médicaments, certaines huiles essentielles fragilisent l’organisme et peuvent provoquer, face au soleil, une photosensibilisation (brûlures de la peau).

Bon, mais alors pourquoi bronze-t-on? Je vois que la sieste vous a apparement rattrapé devant tant de petits mots qui dansent devant vos yeux..!

Le bronzage est à la mode depuis les années 30 et dans certains pays, il reste mal aimé…Et bien, ne vous déplaise, le bronzage n’a pas été créé pour faire beau sur vos clichés estivales mais bel et bien pour protéger votre chère et tendre peau. Cette mélanine, formée de mélanocytes, est une substance qui se situe dans la couche basale de votre peau. Elle provoque le hâle  en 2 jours après votre première exposition qui atteint son apogée en 20 jours de bain de soleil journalier. Mais nous ne sommes pas tous égaux devant notre ami le soleil…, à vous de trouver le votre car voici, ci-dessous les phototypes existants:

En conclusion,  les bains de soleil sont des moments très agréables mais des précautions sont à prendre devant lui:

  • En structurant votre temps d’exposition (heure, lieu, environnement…)
  • En protégeant votre chère enveloppe mais pas n’importe comment grâce à des produits solaires de qualité et adaptés à votre phototype que l’on doit renouveler toutes les 2 heures.
  • En s’hydratant et en se nourrissant correctement .
  • Ne pas oublier un parasol mais on bronze quand même dessous grâce à la réverbération des rayons sur le sol donc le produit solaire reste de mise.
  • Chacun à son capital solaire qui est différent suivant les individus.
  • En mettant chapeau, lunettes plus tee-shirts pour les enfants et les personnes à carnation claire.
  • La crème solaire et l’eau de la piscine ne font pas bon ménage 
  • En regardant de plus près les précautions d’emploi de vos médicaments, contraceptifs et huiles essentielles.

Nous sommes des êtres solaires alors je vous laisse tout à votre chaise longue mais en sachant jongler entre soleil et prudence. En espérant que cette carte postale de L’essen-ciel vous trouvera en forme… Bonnes vacances sous notre cher Soleilhou

 

Publicités