Archives Mensuelles: mars 2016

Dard-dard du miel du Brésil …

Par défaut

Friponne, une petite mélipone fait dard doux et son rayon de miel nous enchante… Mais qui est cette coquine qui danse sur des airs de samba? Elle est non violente, elle n’a pas d’aiguillon, elle est de petite taille et a des yeux bleus à faire tomber un méliponiculteur!

image

Ricardo, un ami Brésilien, me fait découvrir ce liquide doré au goût du ciel (selon ses dires!) en m’en confiant une bouteille pour promouvoir son pays et je suis très fière de vous offrir mon expérience!

La méliponiculture est très développée au Nord Est du Brésil sous le petit nom de Ti ù Ba (melipona compressipes) ou la petite Maranhāo (melipona subnitida)… Cette mélipone est très connue chez les Mayas où elle symbolise la lumière solaire, cette demoiselle est représentée dans leurs fresques  et en voyant leurs « nids », on peut se demander où les Mayas ont piqué l’idée de l‘architecture de leurs temples?

image

Ces abeilles sont très frileuses et ne peuvent s’adapter que dans certains pays de l’Amérique centrale et aux Antilles. Le Brésil dynamise son développement mais sa récolte est encore modeste et celle-ci se fait 1 à 2 fois par an, ce qui en rend le coût élevé.                          Ce sont des coquines car dans la nature, elles vont squatter les « maisons » abandonnées par d’autres. Le stockage de leur miel se fait dans de petits pots de forme irrégulière qu’elles fabriquent avec leur cérumen.

image

De par le fait que ces abeilles ne piquent pas , il est intéressant de les utiliser pour faciliter la pédagogie pour les enfants et pour une bonne entrée en matière pour aborder l’apiculture.

Mélipone, quels sont les bienfaits de tes cadeaux miellés? 

image

Mon miel est très parfumé, il faut le conserver au frais car ça lui ajoute un petit plus! Il est très utilisé en pharmacopée. Il contient 20 à 30% d’eau et son action antibiotique est élevée pour éviter la fermentation. Les tests en laboratoire ont montré un facteur inhibiteur de bactéries qui est plus puissant que le miel de mes commères les abeilles « apis mellifère ».

Dans certains pays, on l’utilise, déjà, comme: 

– Émollient sur les cicatrices.

– Désinfectant pour les plaies, les brûlures, les conjonctivites 

– Aide contre la cataracte.

– Booster les mères après l’accouchement et celles allaitantes.

– Masque en beauthérapie pour les peaux déshydratées.

🐝🐝🐝🐝🐝🐝LES ABEILLES👈 SONT DE GRANDES « POLLINISATRICES » ET QUELQUE SOIT LEUR PAYS D’ORIGINE, IL FAUT LES PROTÉGER DANS L’ENVIRONNEMENT CONTRE LES PESTICIDES. 

📚  En dégustant ce petit gâteau👈🐝 je vous propose ce magnifique livre du Dt Roch 👈🐝Domerego « Melipona, l’abeille sacrée des Mayas » Éd. Baroch et l’article de Reporterre.👈🐝

Pour les enfants: « Melipona, la princesse Maya » Éd. Baroch.👈🐝

En beauthérapie: un soin avec Melipona de Ballot-Flurin.👈🐝

image

Connaissez vous ce miel et cette abeille du Brésil sans dard? Peut-être dégustez vous du miel mais saviez vous que c’est également un soin pour vous? On en discute autour de cette petite bouteille de rayon de soleil… Bonne dégustation… Cat.

Publicités

Le bourgeon pour votre santé…🌱

Par défaut

Nous sommes au printemps et de petits bourgeons nous font des clins d’œil sur les arbres. Savez vous qu’ils sont souverains pour notre santé…?

 La gemmothérapie, vous connaissez?

image

🌱C’est l’utilisation des propriétés curatives des bourgeons et des végétaux en voie de croissance. Cette phytothérapie globale se base sur le fait que les cellules embryonnaires végétales sont dans une phase intense et très active. Ces bourgeons, très riches en biostimulines tissulaires, en acides nucléiques, en vitamines, en oligo-éléments, en minéraux et en sève. Ils sont régénérants sur des cellules abîmées d’un organisme faible ou convalescent. L’extrait « gemmothérapique » est un concentré particulièrement actif car il contient tous les bienfaits de l’arbre dont il est issu. On utilise le totum de la plante sous forme embryonnaire.

image

📙Un peu d’histoire: Les bourgeons sont au rendez-vous chaque printemps mais leur histoire salvatrice avec l’homme est récente. C’est un médecin belge, Pol Henry qui découvre cette méthode en 1970 et il l’appelle la « phytoembryothérapie » puis un docteur français M. Tétau en change le nom pour la « gemmothérapie« .

🍶Comment sont ils préparés? Ces bourgeons, fraîchement cueillis au printemps, sont macérés dans la glycérine alcoolisée puis filtrés. Leurs actions puissantes sont nombreuses suivant les bourgeons choisis comme anti allergiques, anti infectieuses, drainantes, etc…

Leurs utilisations: Ces bourgeons peuvent s’utiliser seuls ou associés avec d’autres thérapies douces mais ils sont déconseillés aux femmes dans les 3 premiers mois de leur grossesse ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans. Ils peuvent être utilisés pour un usage vétérinaire. Pour d’autres précisions, n’hésitez pas à me contacter.

L’ESSEN-CIEL DE CAT. A PENSÉ À VOUS CAR NOUS SOMMES AU PRINTEMPS ET C’EST LE MOMENT DE SE METTRE AU BOULEAU:

image

 Leurs petits noms sont Betula pubescens et Betula verrucosa  et en gemmothérapie , on utilise leurs châtons, leurs écorces, leurs racines, leurs radicelles et leurs semences. Ils ont des effets bienfaisants pour l’élimination des déchets organiques comme le cholestérol et l’acide urique et active la diurèse. Ils sont intéressants dans les infections rhumatismales, la régénération osseuse (pour l’ostéoporose), c’est un anti-inflammatoire articulaire et un re minéralisant pour le retard de croissance chez les enfants et adolescents. Son action sur le psoriasis, la goutte et les lithiases est très intéressante et il renforce le système immunitaire, aide en cas de surmenage intellectuel et d’asthénie physique.

📚 Je vous conseille 1 livre pour partir sur les traces des bourgeons et de leurs thérapies ainsi qu’une petite nouvelle dans le monde de la sève de bouleau et une entreprise pour la gemmothérapie.

– La gemmothérapie, la santé par les bourgeons du Docteur Halfon éditions Dangles

– La sève de bouleau 👈 fait peau neuve avec la jeune entreprise Picarde de Galiène et son « eau bouleau »

– La gemmothérapie bio 👈 a sa maison Lyonnaise avec Les laboratoires Biogemm que je vous conseille plus particulièrement… N’hésitez pas à m’en demander plus sur cette belle entreprise et sur leurs produits.

image

Bref, vous l’aurez compris, un bébé plante pour soigner un adulte, voilà le monde inversé mais lâchez prise car le renouveau en vaut la peine! Et vous?  la nature vous tient à l’œil, alors, faites vous confiance aux bourgeons, à la sève👈 ou au toucher des arbres? Cat.

Les lundis de l’environnement, A comme arbres

Par défaut

L’homme rendait la justice sous un arbre et il faut lui rendre justice en le préservant!

image

« A… comme arbres ».
Aperçu par Michaël BOURU.
A.T.E.R en doctorat de droit.

« Les arbres peuvent-ils agir en justice ? »
(STONE C., « Should trees have standings👈. Toward legal rights for natural objects »). Éminent article de 👉 Chris Stone qui posait la question de savoir si la nature en général, et les arbres en particulier, n’est qu’objet de droit ou si elle doit – et peut – être érigée comme sujet de droit. Problématique posée dans le cadre de l’affaire des séquoias de la Mineral King Valley en Californie. La société Walt Disney désirait y implanter une station de sport d’hiver qui détruirait des milliers d’arbres. La thèse de l’auteur démontrait ainsi que les arbres devaient se voir accorder un droit d’action en justice, au moins indirectement offert à des associations de protection de l’environnement pouvant défendre l’intérêt en justice de ces éléments naturels. C’est approximativement ce que se sont vus reconnaître les éléments en droit actuel. Ces associations peuvent ainsi porter devant le juge une action en réparation d’un préjudice écologique pur. Reconnaissance surtout retrouvée au titre de l’affaire Erika.

Si les arbres ne sont pas véritablement sujets de droit au sens premier du terme, comment sont-ils actuellement protégés ? La question est d’autant plus fondamentale que la forêt recouvre environ 27% du territoire français, soit approximativement 15 millions d’hectares.
Trois fonctions sont d’ailleurs reconnues aux arbres : économique car la nation doit disposer de ressources de bois suffisantes ; sociale pour l’amélioration du cadre de vie ; ou encore écologique dans la mesure où les écosystèmes doivent être préservés.

La très ancienne administration des eaux et forêts a pour charge de garantir cette ressource. Si la protection reposait plutôt sur un aspect productiviste jusqu’alors, l’aspect écologique a permis de mener à une protection des forêts désormais d’intérêt général. La ressource est d’ailleurs si large qu’elle peut faire l’objet d’une myriade de protections : conservation des habitats naturels par une protection des sites Natura 2000 par exemples, conservation de la vie sauvage et du milieu naturel ou encore des zones humides.

image

L’enjeu est de ne pas se contenter d’observer la nature comme musée à ciel ouvert, mais de la protéger comme conservatoire de la biodiversité et des écosystèmes.

La protection des arbres fait aussi l’objet d’une protection par espace, notamment par l’institution de parcs nationaux ou encore de réserves naturelles, qui permettent de protéger la faune, la fore et les milieux naturels. Les arbres en tant que flore, les arbres en tant qu’habitats de la faune, et les arbres en tant que milieux naturels sont donc clairement visés.

En matière urbanistique, la forêt rencontre souvent malheureusement l’obstacle d’une présence spatiale qui s’éloigne toujours plus des villes et qui envahit progressivement le milieu rural. La conciliation des besoins écologiques et socio-économiques est donc cardinale en la matière. Et tous les acteurs sont concernés : l’Etat comme garant de cette ressource forestière ; les collectivités locales pour garantir un lieu de pratique sociale ; les particuliers comme usagers des promenades et des loisirs ; parfois le propriétaire privé comme détenteur de certains droits sur la forêt… L’objectif est en tout cas de faire primer l’intérêt général forestier. D’ailleurs, lorsque la forêt est privée, un établissement public, le « centre régional de la propriété forestière », collabore avec les propriétaires privés et instaure une politique de la forêt privée comme patrimoine collectif. Cet encadrement à la fois participatif à la fois incitatif permet de conserver plus durablement ce patrimoine commun.

image

Au-delà d’une fonction purement écosystémique, l’arbre peut aussi avoir une fonction dans l’esthétique routière. Les arbres d’alignement ont parfois été considérés comme facteurs de multiplication des👉 risques d’accidents lorsqu’ils sont plantés au bord des routes. Les services routiers de l’équipement, en 1982, ont finalement admis que cette ressource contribuait justement à la beauté des paysages.

Plus globalement, la forêt est fondamentale au niveau international, d’autant plus que de trop nombreux phénomènes de déforestation sont apparus depuis plus d’un demi-siècle, notamment en Guyane française ou encore en Amazonie. Les traités internationaux se multiplient pour sauvegarder la ressource. Mais la France concentre trop souvent ses efforts, malheureusement d’ailleurs, dans la production du bois d’œuvre de qualité. Si l’objectif se fonde sur une gestion durable, soucieuse de la conservation de la diversité biologique, elle ne promeut pas prioritairement une protection très audacieuse pour la ressource « arbre » intrinsèquement. Notamment car l’activité d’exploitation économique est majoritaire… et qu’elle neutralise la gestion de la forêt en tant qu’émanation du service public. Au final, en quoi consiste véritablement cet intérêt général forestier que brandit prétendument l’Etat ?

image

C’est le printemps et l’arbre est en plein renouveau, il a besoin de nous pour cela et pour faire en sorte que ses racines soient les nôtres ! Et vous, quelles sont vos relations avec les arbres et la nature? Cat et Michaël

Lacto-fermentation pour votre 2ème cerveau…

Par défaut

Le lacto-fermenté, vous connaissez? Non?

image

Votre tête dit non et pourtant je suis certaine que votre palais s’en souvient… En attendant votre liste de produits lacto-fermentés que vous consommez, je vous donne un indice ci-dessus qu’est le bocal et je vous présente tous les bienfaits de cette technique car…

Ce petit bocal est vivant, il contient du bien-être dans son intégralité et plus particulièrement:

–  Facilite la digestion grâce aux lacto-ferments.

– Lutte contre les problèmes de peau comme le psoriasis…

– Aide à combattre les infections (immunité).

– Régule le coeur et le foie grâce à la choline.

– Apaise votre sommeil grâce à l’acétylcholine.

– Diffuse ses oligo-éléments et minéraux intéressants pour notre vitalité.

– Régénère la flore intestinale en favorisant les vitamines B et K

– Amène des vitamines A,C et un bon acide lactique (L-lactique) qui sont des anti-oxydants.

image

La recette de la lacto-fermentation de légumes râpés:

  • Choisir des légumes bio comme du chou rouge, des carottes, du radis noir, du céleri rave, du chou fleur…les éplucher, les laver, les couper, les râper et les peser.
  • Mettre vos légumes préparés dans un bocal propre et stérilisé et y mettre quelques baies de genièvre ou des clous de girofle.
  • Verser 1,5% de leur poids en sel ( fleur de sel de préférence).
  • Remplir d’eau jusqu’à 3cm du bord et le fermer hermétiquement
  • Laisser fermenter 21 jours à la cave et si vous n’en n’avez pas, le frigo entre 10 et 15° fera l’affaire.
  • La conservation de vos petits bocaux seront de 9 mois max.

Ce mode de conservation anaérobie (sans apport d’oxygène) transforme le sucre de l’aliment, avec l’aide du sel, en acide lactique. Les ferments se multiplient et permettent non seulement la conservation des aliments mais aussi leur enrichissement. Le diabète, la maladie de Crohn s’en trouvent mieux et les recherches l’ont même démontré  sur le cancer du colon … Le seul hic, les intolérants aux levures.

image

 Ma recette bio pour 2: 

Tofu lacto-fermenté façon paneer aux petits pois et miso

Je blende 280g de petits pois avec 25cl de crème de coco et une pointe de gingembre. Je réserve au chaud.

Je poêle dans 1/2 cuillère d’huile de coco, 200g de tofu lacto-fermenté coupé en lamelles que j’agrémente d’une 1/4 de c.c de curcuma, 1/4 de cumin et une pointe de poivre.

imageimage

Dans un petit bol, je pose 1 c.c de miso au quelle j’ajoute un peu d’eau pour obtenir une texture style vinaigre balsamique.

Dans une assiette, je verse la moitié de la crème de petits pois, la moitié de ma poêlée et je décore avec la moitié du miso et j’offre cette assiette à Ma Moitié (qui adore) avant de faire mon assiette.

Je l’accompagne d’une boisson lacto-fermentée, du Kombucha👈 . Et vous, quels sont les produits lacto-fermentés que vous consommez? Cat.

Les lundi de l’environnement A bis…

Par défaut

« « A » bis comme… »,
Aperçu par Michaël BOURU.
A.T.E.R en doctorat de droit.
image
​Depuis la semaine passée, vous avez pu observer que les abeilles font l’objet d’une protection juridique particulière. Tout autant, malheureusement, que cette protection se heurte souvent à un mouvement de lobbying important auprès des décideurs public. Objectif non louable mais afin que certains produits toxiques continuent d’être commercialisés. Bonne nouvelle néanmoins : les députés ont adopté le 9 mars dernier en commission en deuxième lecture le projet de loi biodiversité, notamment certaines dispositions interdisant la substance néonicotinoïde, particulièrement connue pour ses effets néfastes à l’égard des abeilles. Si le texte n’est pas amendé d’ici là, il serait applicable au 1er janvier 2017.
Aujourd’hui, autre diptyque singulier du « A » propice à la protection qu’articule le droit de l’environnement : une substance, un lien.

imageAMIANTE: substance autrefois légalisée pour de nombreuses activités industrielles, elle fait actuellement l’objet de dispositions particulières, notamment au titre du dispositif des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (I.C.P.E). Pourquoi ? Simplement car une fois n’est pas coutume, certains acteurs ont découvert, tardivement d’ailleurs, ses effets particulièrement néfastes pour la santé publique, notamment porteurs de risques de cancer. Objet de diverses réglementations entre les années 80 et 2000, parfois permissives en autorisant une concentration maximale, parfois plus restrictives, la réglementation est aujourd’hui consolidée. Depuis un décret de 1996 applicable au 1er janvier 1997 (décret n°96-1133 du 24 décembre 1996), fabrication, mise sur le marché, cession d’amiante ou de tout matériau en contenant, sont interdites. De même, les déchets contenant de l’amiante doivent être stockés dans des conditions spécialement prévues. Malgré tout, certaines exceptions restent prévues pour certains produits. L’Union européenne a bienheureusement et finalement donné elle-aussi naissance à une réglementation en la matière par une directive de 2005 qui est venue interdire purement et simplement la substance.

Malgré cet arsenal juridique, de nombreuses actions en justice ont été initiées : à la fois contre l’Etat, à la fois contre certains employeurs qui ont utilisé, frauduleusement ou non, ou qui utilisent encore la substance en cause. Et malgré tout, nombreuses sont encore les activités professionnelles où le contact avec l’amiante existe : électricité, bâtiment…
Autre avancée juridique notamment justifiée par ce dernier constat : un système de préretraite amiante a été spécialement mis en place. Les milieux du travail et de la construction sont particulièrement concernés. L’employeur doit d’ailleurs garantir des niveaux d’exposition à la substance pour les salariés, lesquels doivent être médicalement suivis en la matière.
En pratique, la multiplication des actions judiciaires a poussé le législateur à créer un fonds d’indemnisation des victimes d’amiante, notamment par le biais du financement de la sécurité sociale. Et le justiciable peut toujours saisir concomitamment le juge civil comme celui pénal, notamment pour délit de mise en danger des salariés victimes de l’amiante par exemple.
Malheureusement, à l’international, de nombreux Etats, comme le Canada ou le Vietnam, résistent encore à l’envahisseur et refusent toujours que l’amiante soit inscrite sur la liste de substances dangereuses de la Convention PIC qui encadre certains produits chimiques dangereux pouvant faire l’objet du commerce international. Au final, prendre des mesures nationales et surtout internationales certes. Mais encore faut-il que la protection soit harmonisée. Surtout à l’heure où les enjeux liés à l’environnement et à la santé publique sont justement mondialisés et ne connaissent plus vraiment l’obstacle des frontières géographiques.

image

ANTARCTIQUE : si le débat tourne souvent autour de la disparition des ours polaires en Antarctique, la protection juridique actuelle est bien plus globale. Continent le plus méridional de la Terre, il est considéré comme une réserve naturelle mondiale. Aux confluents de l’objectif de recherche scientifique, de protection environnementale et de paix, il fait d’ailleurs l’objet d’un traité spécifique. En France, il bénéficie d’un protocole sur la protection de son environnement, qui soumet les activités qui y sont menées à déclaration ou à autorisation auprès des autorités administratives françaises. L’objet étant de mesurer l’impact d’éventuelles activités économiques sur l’environnement du continent.
Autre encadrement depuis une loi trop récente de 2003 : les déchets radioactifs qui étaient auparavant rejetés en mer par la France en Antarctique ne peuvent désormais plus y être introduits ou éliminés. Il était temps ! Autant que de constater que les exploitations minières, notamment au titre des fonds marins, sont désormais interdites en Antarctique. Depuis 1971 tout de même et pour des raisons de protection environnementale, mais pour cinquante ans seulement. Alors quid du devenir de cette protection de l’Antarctique en 2021 ?

image

Si vous souhaitez rajouter votre grain de sel, votre coup de coup de gueule ou votre doute, n’hésitez pas, ils sont les bienvenus! Vous pouvez constater qu’un petit A engendre de grands problèmes! À bientôt . Cat et Michael

Moi, pauvre poire…!

Par défaut

Ben oui! On parle toujours de la pomme… : La pomme intéresse tous les fans d’ordinateurs.
image

On dit de celle-ci en français comme en anglais:  » An Apple a day keeps the doctor away ».

image

Même la science a fait des avancés grâce à la pomme! Et grâce à Newton? Mais aussi à la pomme!

On la chante👉 ici ou 👉 et encore ici👈sans oublier Les Beatles.

Eve la croque et moi je n’en croque pas

 Car moi, Poire vous ne n’aimez pas? Bon, j’ai une voiture qui a tenté de recopier mes formes suggestives mais c’était plutôt raté :(.

image

On dit: » oh! tu es une bonne poire toi ». Et je crois que ce n’est pas très sympa!

image

Pourtant moi aussi, comme la pomme, j’ai une famille nombreuse et leurs patronymes sont nombreux comme,  Conférence, Louise bonne, Williams, Comice, Abate, même en Chine, j’ai une cousine, la Nashi, elle est un peu « blanchouillette » mais bon c’est une bonne poire! Et, vous pouvez me grignoter toute l’année, qui peut s’en vanter?

1/ Lisez plutôt  👉 mon histoire de poire qui vous offre une vue large sur ma vie et aussi mes pouvoirs en phytothérapie.

Et vous, l’humain qui êtes en train de me lire, vous devriez me déguster car je prends soin de votre petite personne: j’ai un pouvoir anti-oxydant élevé et vos cellules sont toutes rajeunies en diminuant leur oxydation (anti-vieillissement). Par mes flavonoïdes et mes acides phénoliques, je peux prévenir certaines maladies cardiovasculaires et les cancers. Mes fibres sont très bénéfiques pour réguler votre transit mais surtout mangez moi BIO car ma peau regorge de tous ces bienfaits. Ce n’est pas tout, j’ouvre ma cagette  qui regorge de vitamines A, B, C et E, des minéraux , en particulier du potassium et des tanins qui sont utiles  pour l’élimination de l’acide urique et intéressant contre les rhumatismes et l’arthrite. N’oublions pas ma pectine qui permet de favoriser l’élimination du cholestérol. (N’oubliez pas de manger diversifié car c’est votre meilleure pharmacie!).                                   À toute médaille, un revers, car je suis sucrée ( 95cal/160g) il faut me manger bien mûres car sinon des flatulences vous rappelleront à moi mais surtout si la moisissure entache ma robe, jetez moi…!

Hi,hi, ma feuille est plus grande!

2/ Comme je suis un fruit très gentil (voir un peu poire!) je vous offre 1 recette! … 2 recettes! Je vous gâte sans être « gâtée » car pour faire ce joli dessert, une Crème de cajou et cardamome compotée de poire« 👈 et  » La poire » vue par le blog « Les gourmands disent« 👈

3/ Mais encore? Je ne pouvais pas vous laissez sans parler de ma passion, le yoga et après ces 2 recettes, une petite séance vous fera du bien qui finira par…, devinez quoi? (👇).

image

Et voilà, la pomme est encore là! STOP…ET HOP! FAISONS UN POIRIER POUR CHASSER CETTE POMME! AIDEZ MOI… Offrez moi une jolie recette où je suis la star et Cat de lessen-ciel la rajoutera dans un dossier poire! 

Une dernière poire pour la soif? Quelle est celle que vous croquez? POMME OU POIRE… Cat

Les Lundis de l’environnement: lettre A

Par défaut

image   comme… »,                              image
Aperçu par Michaël BOURU.
A.T.E.R en doctorat de droit.

Nous avons entrevu que le droit de l’environnement est pluridisciplinaire au point de ne pas être toujours lisible et de manquer parfois de cohérence ou d’efficacité. Hypothèse plus ou moins vérifiée, voyons en pratique à quel point la matière se préoccupe de domaines aussi divers que variés. Débutons par ce que la lettre « A » nous cache, notamment sous un triptyque aujourd’hui spécifique : une espèce, une activité, un milieu.

imagecomme Abeilles : Les abeilles sont au centre de notre écosystème. Alors 👉le droit les protège par un texte relatif à l’épandage de produits antiparasitaires. L’utilisation des insecticides👈 doit ainsi répondre à un système de prévention, celui de ne pas lui nuire. En pratique, lors de la floraison des arbres fruitiers ou lors de l’exsudation du miellat sur les arbres forestiers ou sur ceux d’alignement et sur toute culture visitée par les abeilles durant la floraison, les insecticides y sont strictement interdits, sauf à ce que la mention « autorisée » soit prévue sur le produit. Si le débat s’est souvent élevé à l’égard de 👉l’insecticide Cruiser, sa mise sur le marché a néanmoins été annulée par le juge administratif en 2008 et 2009. Pourtant, l’on ne pourra rien changer à l’atteinte irréversible malheureusement commise : la mortalité👈 causée à des milliers d’abeilles. Atteinte irréparable. D’autres produits ne font pas toujours l’unanimité scientifico-juridique au point d’être encore autorisés (voir le Gaucho 👈par exemple dans le traitement du maïs et du tournesol). En tout cas, bonne nouvelle : le droit a fait substantiellement de nombreux progrès pour se préoccuper d’un aussi petit élément environnemental qu’est ce pollinisateur. ( oui mais👈)

image

imagecomme Aéroport : La construction d’un aéroport est une guérilla : contre l’administration et contre les riverains. Elle doit faire l’objet d’une étude d’impact communautaire, c’est-à-dire une évaluation de👉 son incidence sur l’environnement (Directive 85-337 modifiée 97-4). Et le public en est informé, bien heureusement, grâce d’ailleurs à la lettre « A » : la Convention d’Aarhus 👈qui consacre solennellement l’accès du public à l’information, à la participation et à la justice environnementale. S’il vaut mieux prévenir que guérir, c’est ici le cas. Certaines techniques ont permis de réduire à la source le bruit des avions, techniques rigoureusement réglementées et certifiées : tout dépend donc de la catégorie de l’avion : hélices, réaction ou pâles…. Et il faut espérer qu’avec les progrès technologiques, des techniques plus avancées imposeront toujours plus de conformité réglementaire…
Sur la forme, des procédures spéciales concernent les trajectoires au décollage et à l’atterrissage pour limiter les impacts sur l’environnement. Et pour notre santé nocturne, les vols de nuit sont réglementés. Fiscalement, l’activité aéroportuaire est taxée, notamment le bruit des aéronefs, produit d’un prélèvement affecté bien entendu à la protection sonore des riverains. Une Commission consultative de l’environnement des aérodromes existe d’ailleurs pour surveiller aménagement et exploitation des lieux, émettre des recommandations et contrôler l’application de la charte de qualité de l’environnement sonore. L’implantation de constructions en zone aéro portuaire est en outre encadrée, par une panoplie de zonages et au titre d’un Plan d’Exposition au Bruit approuvé par le préfet.
Bref, tout un arsenal juridique pour que santé publique, environnement et aéroport puissent cohabiter tant bien que mal. Mais toutes ces mesures ne sont pas applicables aux avions militaires, qui eux bénéficient d’un privilège du prince. D’ailleurs, l’armée préférera en principe indemniser au cas par cas les justiciables qu’elle dérange par ses avions subsoniques. Ce qu’il faut encore regretter, c’est que pour élaborer ces aéroports, il aura souvent fallu exproprier des riverains ou encore entraîner des atteintes aux surfaces agricoles exploitables. Détruire un foyer pour construire une nuisance ? Intérêt général contre intérêt particulier ! Mais heureusement, nuisances juridiquement bien encadrées.
Aéroports et Alpes ont d’ailleurs un point commun. Comme zone montagneuse, la loi interdit aux aéronefs d’y déposer des passagers, sauf pour certains lieux expressément prévus.imageimagecomme Alpes : Les Alpes sont protégées depuis que la France a ratifié la 👉Convention relative à sa protection à Salzburg en 1991. Six autres États ont participé à l’ouvrage. Et l’environnement n’est pas le seul protégé dans l’affaire : à ses côtés sont ménagés les intérêts économiques. Sont ainsi conciliés préservation des Alpes et harmonisation de son aménagement. Les éléments constitutifs de la zone montagneuse sont tous pris en compte et font l’objet d’une protection globale : eaux, nature, protection du sol, qualité de l’air et entretien des paysages notamment à l’égard des déchets…Il faut accueillir positivement que de nombreux protocoles tiennent compte des évolutions sociales et techniques et de leurs impacts sur les Alpes : agriculture de montagne, aménagement de l’énergie, transports….

 image   suivre…;).  

Cet article est participatif car nous vivons tous sur la même planète et que pour la passation à notre nouvelle génération, il faut œuvrer contre certains lobbies et l’appât de l’argent !

Avez-vous un petit A à rajouter ou une question à poser à notre doctorant sur le droit à vivre dans un environnement qui se doit d’être protégé par des hommes de loi? À bientôt…               Cat et Michael

Yoga enfants

Par défaut

C’est la rentrée  et ce moment est idéal pour une séance de yoga enfant OU parent-enfant puis il est important de prendre un temps pour échanger vos ressentis avec votre petit bout . Cet instant de connivence permet des discussions et ce contact parent-enfant fait grandir votre chérubin et vous permet de mieux le connaître.

image

Le Yoga est la fête de l’union qui peut se reproduire chaque fois que vous le désirez , que ce soit en amenant votre enfant à une séance de yoga adaptée à son âge ou en établissant un laps de temps précis dans votre emploi du temps.

La chasse aux parasites:  En dehors du plaisir de faire une activité ensemble, votre enfant s’épanouira dans des postures qui harmonisent le corps et l’esprit tout en étant ludique. Il sera souple comme un félin, habile et malin comme un singe, fort comme un ours , tranquille comme un arbre et l’oiseau admirera son équilibre! Ce yoga-jeu lui apprend à mieux se connaître et ainsi à détecter, au tréfonds de son corps, la colère naissante, l’angoisse latente, la peur paralysante ainsi que toute sensation négative. Il va apprendre à être le chef d’orchestre de ses émotions et à les maîtriser en les déjouant par des respirations, des minis-méditations,  des relaxations et tout un tas de petites « ficelles » qui deviendront siennes.


Une routine amusante qui stabilise les émotions, la concentration et qui peut améliorer l’estime de soi ainsi son plus beau cadeau sera celui de s’aimer lui même , s’aimer pour mieux avancer dans sa vie d’enfant et ainsi préparer son adolescence ( mais aussi le stress des interrogations , des examens….)

Des enseignants, au sein de l’éducation nationale, ont compris ces enjeux et ont intégré des minis séances de yoga durant leurs classes, ce qui permet à l’enfant d’être plus disponible en se recentrant et ainsi de mieux apprendre et d’atteindre ses objectifs.

Des écoles privées et des associations intègrent le yoga parent-baby, enfants, adolescents ou  » yogadapté  » dans leurs emplois de temps et ainsi ouvrent des perspectives pour un yoga enfant inconnu en France  et individualiser chaque cas dans un partage convivial !

À découvrir, des livres, des écoles et des sites:

École de yoga sur Paris:

– Le mini tigre, Yogamini ( parents-enfants, enfants ).

École de yoga dans le sud:

Espace Zen 06 Mouans Sartoux.

Livres enfants:

– » Yoga pour les enfants avec Namasté le singe  » de France Hutchison,

– « Yoga pour maman, papa et moi » de Teressa Asencia.

Livres adultes:

–  » Des enfants qui réussissent le yoga dans l’éducation  »  Micheline Flak et Jacques de Coulon,

– « Baby yoga » Françoise Barbira Freedman

–  » Le yoga pour toute la famille  » de Clara Truchot

Site et vidéo pour une enfance différence:

– « Enfant différent.org »

– Vidéo Yoga adapté enfant 

Ces moments permettent ce partage avec vos enfants , vos adolescents ou tout simplement vous et votre tapis car on est jamais seul(e) avec un petit tapis ! À bientôt. Cat. Naturopathe et yoga enfants